Culture

John Boyega et Netflix s’associent pour produire des films africains

John Boyega, acteur d'origine nigériane (UpperRoom Productions)

John Boyega et Netflix s’associent pour produire des films africains

Né en Grande-Bretagne de parents nigérians, John Boyega a 27 ans mais déjà tout d’un très grand. L’acteur, révélé au niveau international avec son rôle de « Finn » dans la dernière trilogie Star Wars, est à la tête d’UpperRoom, sa société de production. Il vient de conclure un deal avec Netflix, pour produire des films en langues africaines et centrés sur des histoires africaines.

« Je suis ravi d’annoncer que ma société de production, UpperRoom Productions, s’associera à Netflix International pour développer une liste de longs métrages non anglais », a écrit l’acteur et producteur sur son compte Twitter mardi dernier.  

« Il est important que nous prenions en charge de raconter nos histoires », écrit John Boyega. Il ajoute, parlant du deal avec Netflix : Une partie intrinsèque de notre ADN en tant qu’entreprise a toujours été de produire un contenu authentique, qui donne une vraie voix aux perspectives et aux récits du monde entier, et avec cet accord, nous ferons exactement cela. » Boyega a ajouté que lui et les membres de son équipe d’UpperRoom, Yara Shaikh et Runyararo Mapfumo, développeront à la fois du matériel original et des classiques de Nollywood remasterisés.

je-m-abonne-a-dzaleu-button

Netflix continue son offensive sur l’Afrique  

Septembre 2018, Netflix proposait le premier film 100% africain sur sa plateforme, Lionheart de Geneviève Nnaji. Depuis, les productions africaines, en majorité nigérianes, font le bonheur des fans du genre. Depuis le 28 février, Netflix propose Queen Sono, première série africaine. Une autre (nigériane) devrait suivre.

Avec ce nouveau deal entre Netflix et UpperRoom Productions, le géant du streaming montre à quel point l’Afrique est désormais partie intégrante de sa stratégie de développement. David Kosse, vice-président chez Netflix, ne s’y est pas trompé.

Parlant du contrat avec John Boyega, il déclarait le 10 mars dernier que ce deal était une opportunité pour Netflix. Celle de poursuivre ses investissements en Afrique « tout en apportant des histoires africaines uniques à [ses] membres en Afrique et dans le monde. » ©Dzaleu.com

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :