Actualités, NEWS

USA – Conflit d’intérêt pour le procureur général qui veut lutter contre les violences envers le corps enseignant?

USA – Conflit d’intérêt pour le procureur général qui veut lutter contre les violences envers le corps enseignant?

Dans une lettre au Federal Bureau Of Investigation, Merrick Garland, procureur général des Etats-Unis, demande la coopération du FBI pour en finir envers les violences contre le corps enseignant. Des violences causées par l’opposition aux mesures anti-Covid, et à la Critical Race Theory (CRT), la théorie critique de la race dans les écoles publiques.

Avant la lettre du procureur général et du communiqué du ministère de la Justice venant l’appuyer, ce sont les commissions scolaires qui avaient sollicité le président américain, Joe Biden. Elles demandaient que les actes de violence envers le personnel scolaire soient considérés comme du « terrorisme intérieur. »

Newsletter Dzaleu.com : abonnez-vous pour ne rien manquer !

.

Conflit d’intérêt pour Merrick Garland? L’entreprise d’un proche impliquée dans la CRT

D’après un article du site The Conservative Tree House, le procureur général des Etats-Unis, par ailleurs juge fédéral, est lié aux faits qu’il entend combattre. Son beau-fils est co-fondateur d’une société qui produit des contenus nécessaires à l’enseignement de la CRT.

En d’autres termes, le procureur général des Etats-Unis veut que soient considérés comme auteurs de « terrorisme domestique », des parents qui s’opposent à une théorie qui constitue une ressource financière pour l’époux de sa fille.

Rebecca Garland, la fille du procureur général Merrick Garland, est mariée à Xan Tanner, cofondateur de Panorama Education, une société qui vend du matériel pédagogique sur la théorie critique de la race.

Sur le site de Panorama Education, on est fier de montrer les photos de l’équipe en insistant sur sa diversité : Noirs, Asiatiques, Blancs, etc. Et sur les produits vendus, on peut lire :

« En demandant aux élèves, aux enseignants et au personnel de réfléchir à leurs expériences en matière d’équité et d’inclusion à l’école, les responsables de l’éducation peuvent recueillir des données exploitables pour comprendre et améliorer le climat racial et culturel sur le campus. »

Théorie critique de la race, un business en expansion

Sur le site Panorama Education, le langage est politiquement correct, mais derrière, il s’agit bel et bien de matériels nécessaires aux enseignants, pour éduquer sur « l’acceptation », « l’inclusion », « le racisme », etc.

« L’enquête Panorama sur l’équité et l’inclusion se présente sous la forme d’une série d’échelles, ou de groupes de questions d’enquête, qui fonctionnent ensemble pour mesurer un seul concept ou sujet (par exemple, l’appartenance). Nous recommandons aux écoles et aux districts de choisir les sujets qui correspondent à leurs priorités stratégiques ou à leur vision de l’équité », écrit le site pour présenter un de ses produits. »

Retour au site pour apprendre qu’en septembre 2021, la société du beau-fils du procureur général a levé 60 millions de dollars pour financer son développement. Un mois plus tard, son beau-père sollicite le FBI pour enquêter sur tout parent susceptible d’actes de protestation violents envers la Théorie critique de la race.©Dzaleu.com

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :