Actualités, NEWS

Etats-Unis : Le procureur général sollicite le FBI pour lutter contre les violences envers le corps enseignant

Etats-Unis : Le procureur général sollicite le FBI pour lutter contre les violences envers le corps enseignant

Cette lettre fait suite à la demande de la National School Board Association de classer les protestations des parents, considérées comme « en hausse » et « violentes » dans la catégorie du « terrorisme intérieur ».

Merrick Garland, Procureur général des États-Unis, a envoyé une lettre au FBI. Dans celle-ci, il demande notamment à l’agence de se mobiliser contre les parents qui s’opposent à la Critical Race Theory (CRT), la théorie critique de la race dans les écoles publiques.

« Les menaces contre les fonctionnaires ne sont pas seulement illégales, elles vont à l’encontre des valeurs fondamentales de notre nation. Ceux qui consacrent leur temps et leur énergie à s’assurer que nos enfants reçoivent une éducation correcte dans un environnement sûr méritent de pouvoir faire leur travail sans craindre pour leur sécurité », écrit le procureur général.

Newsletter Dzaleu.com : abonnez-vous pour ne rien manquer !

.

Image

La National School Board Association a demandé au président Joe Biden de classer les protestations des parents dans la catégorie du « terrorisme intérieur »

Le courrier du procureur général des Etats-Unis, qui est aussi juge fédéral, est vue comme une réponse à une précédente lettre qui demandait de requalifier les actes de protestation de parents comme du « terrorisme domestique. »

Dans une lettre envoyée au président américain mercredi 29 septembre 2021, les commissions scolaires souhaitent que les menaces envers le corps enseignant, ainsi que tout acte de violence touchant ce personnel, soient considérés comme acte de « terrorisme intérieur. »

Mi-septembre, la NSBA demandait déjà au gouvernement fédéral de protéger les chefs d’établissement contre les menaces et la violence. Le groupe invitait le ministère américain de l’Éducation à publier des directives sur l’autorité des chefs d’établissement « pour se protéger et sur [leur] capacité à expulser ou à interdire l’accès aux terrains scolaires aux parents et aux individus hostiles qui menacent [leur] sécurité. »

Newsletter Dzaleu.com : abonnez-vous pour ne rien manquer !

.

Le ministère de la Justice s’exprime sur le fait de reclasser les protestations de parents en « terrorisme intérieur »

Lundi 4 octobre toujours, le ministère de la Justice a sorti un communiqué. On y apprend qu’il « lancera dans les prochains jours une série d’efforts supplémentaires destinés à faire face à l’augmentation des comportements criminels dirigés contre le personnel scolaire. »

« Le ministère de la Justice s’attaque aux menaces violentes à l’encontre des responsables d’établissements scolaires et des enseignants », dit le communiqué.

« Invoquant une augmentation du harcèlement, de l’intimidation et des menaces de violence à l’encontre des membres des conseils scolaires, des enseignants et du personnel des écoles publiques de notre pays, le procureur général Merrick B. Garland a demandé aujourd’hui au FBI et aux bureaux des procureurs américains de rencontrer dans les 30 prochains jours les responsables de l’application des lois au niveau fédéral, étatique, ethnique, territorial et local afin de discuter des stratégies permettant de faire face à cette tendance inquiétante », dit le communiqué.

« Ces sessions permettront d’ouvrir des lignes de communication dédiées au signalement des menaces, à leur évaluation et à la réponse des forces de l’ordre », poursuit-il. – Intégralité du communiqué ici.

– Dzaleu.com

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :