Non classé

Harriet Tubman : un ponte d’Hollywood avait proposé Julia Roberts pour jouer son rôle

Harriet, biopic sur Harriet Tubman
Harriet Tubman : un ponte d’Hollywood avait proposé Julia Roberts pour jouer son rôle

Incroyable mais vrai, un ponte de Hollywood avait proposé que l’actrice Julia Roberts interprète le rôle de l’Afro-américaine Harriet Tubman au cinéma.

Si Hollywood a fait des efforts en matière de diversité, il y a encore 25 ans, la situation était plus compliquée

Les faits remontent à 1994. « On m’a dit comment un chef de studio avait déclaré lors d’une réunion: ‘Ce script est fantastique. Que Julia Roberts joue Harriet Tubman’ », raconte Gregory Allen, scénariste de Harriet.

Interviewé par le Los Angeles Times, il continue : « Lorsque quelqu’un a fait remarquer que Roberts ne pouvait pas être Harriet, le chef de studio a répondu : ‘C’était il y a si longtemps. Personne ne saura faire la différence. « 

Howard raconte que la personne qui avait fait remarquer que le casting risquait de ne pas fonctionner avec une Blanche à la place d’une Noire, était la « seule personne noire » dans la pièce.

Ouf, cela n’a pas eu lieu et 25 ans après, Gregory Allen Howard a enfin pu concrétiser son grand projet

Il lui aura fallu plus d’un quart de siècle pour voir le biopic sur Harriet Tubman aboutir. Le résultat est à la hauteur de l’attente. Le film a été projeté en avant-première dans un lieu symbolique, le Musée de l’Histoire afro-américaine. Le 22 octobre dernier, plusieurs personnalités avaient fait le déplacement au Smithsonian’s National Museum of African American History and Culture de Washington DC.

Le trailer officiel de Harriet (en anglais)
Harriet - Official Trailer (Universal Pictures) HD

Après sa sortie officielle aux Etats-Unis le 1er novembre, Harriet n’en finit pas de drainer les foules. Cela est lié a à l’histoire, mais aussi au casting. En premier lieu, l’actrice principale, Cynthia Erivo.

L’impact de « 12 Years a Slave » et « Black Panther »

Dans l’interview au LA Times, Gregory Allen reconnaît que deux films ont permis cette dernière décennie de faire évoluer les mentalités à Hollywood : « 12 Years A Slave » et « Black Panther. »

« Quand 12 Years A Slave est devenu un hit et a touché quelques centaines de millions de dollars dans le monde entier, j’ai dit à mon agent: ‘Vous ne pouvez pas dire que ce genre d’histoire ne rapporte pas d’argent maintenant.’ Ensuite, Black Panther a vraiment fait sauter les portes », déclare le scénariste.©Dzaleu.com – Ofumbi Beti (CarL)

Sources : Deadline /LA Times

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :