ACTUALITÉS, Notre sélection

Moins de 2% d’Africains vaccinés, une « injustice dramatique » pour Angela Merkel

Moins de 2% d’Africains vaccinés, une « injustice dramatique » pour Angela Merkel

Moins de 2% d’Africains vaccinés, une « injustice dramatique » pour Angela Merkel. La chancelière allemande promet de passer l’aide de Berlin de 30 à 70 millions d’euros pour accélérer la vaccination en Afrique.

Angela Merkel s’exprimait lors du sommet « Compact with Africa », une rencontre qui a eu lieu vendredi 27 août. Comme beaucoup de dirigeants occidentaux et nonobstant les oppositions aux vaccins dans leurs pays respectifs, la dirigeante allemande estime que l’Afrique doit être aidée pour atteindre un taux vaccinal conséquent.

Rejoignez-nous sur Telegram
Reinfo et société : @dzaleumedia 
Vidéos archives : @dzaleuvideos
Langue Beti : @dzaleu_ekang

Des dirigeants africains en porte-à-faux avec leurs populations

A Berlin, nombre de dirigeants africains présents ont emboité le pas à Angela Merkel pour plaider pour plus de vaccins sur le continent. Un discours qui tranche avec la réalité du terrain où les populations sont majoritairement hostiles aux vaccins Covid-19.

En Afrique du Sud, de nombreux centres de vaccination avaient été vandalisés le mois dernier lors des violences ayant suivi l’arrestation de l’ancien président Jacob Zuma. Pays le plus touché sur le continent, l’Afrique du Sud s’est lancé dans une vaste campagne de vaccination des plus de 35 ans. Mais à peine 10% de la population (sur 58 millions) est vaccinée et plus de la moitié n’entend pas le faire.

LIRE AUSSI
La crise sanitaire vue par la diaspora africaine

Toutefois, cela n’a pas empêché le président Sud-africain, Cyril Ramaphosa, de louer l’initiative Covax.

Celle-ci vise à favoriser la vaccination des pays pauvres, en collaboration avec l’OMS et le GAVI, l’alliance pour la vaccination qui compte parmi ses soutiens, la fondation Bill et Melinda Gates.

Malgré le scepticisme de ses concitoyens, comme Angela Merkel, le chef de l’Etat sud-africain estime aussi que le faible taux de vaccination en Afrique est une injustice.

« Il n’est pas juste que l’Afrique n’ait vacciné que 2 % de sa population de 1,3 milliard d’habitants, alors que les pays plus développés du nord en ont vacciné jusqu’à 60 % », pour Cyril Ramaphosa.

Pendant ce temps sur le continent, la défiance des populations reste d’actualité

Loin du discours de certains de leurs présidents ou des soutiens de l’initiative Covax, les populations africaines sont majoritairement hostiles aux vaccins contre le Covid-19. Il faut dire que les scandales liés aux vaccins sont encore dans les mémoires.

LIRE AUSSI
Afrique et défiance au vaccin : quelles raisons?

Exemple avec les vaccins expérimentaux sur le Sida dans les années 80 et 90. Plusieurs prostituées qui y participèrent comme cobayes, sont aujourd’hui décédées. Autres scandales, les expériences de l’américain Pfizer et ses essais clandestins en 1996 sur des enfants de Kano au Nord du Nigeria, ou les cas de stérilisation forcées en 2015 en Afrique du Sud.

Il n’est donc pas difficile de comprendre l’installation d’une défiance naturelle dans un continent souvent pris comme champ d’expérimentation par les grandes firmes pharmaceutiques.

Autre raison et pas des moindres car relevant du bon sens : les populations africaines, qui ont grâce à des protocoles de soins locaux ou la naturopathie traversé 2020 sans réel drame sanitaire, ne voient pas l’intérêt de s’injecter un vaccin anti-covid. ©Dzaleu.com

Sources citées :
Presse CA
Reuters (en anglais)

Les effets secondaires du vaccin contre le Covid-19

En Afrique comme en Occident, on remarque peu de sensibilisation officielle sur les effets secondaires des vaccins Covid-19. Voici en vidéo les données du VAERS, organisme officiel chargé de les recenser aux Etats-Unis. D’après ces chiffres, plus de 17 000 personnes sont décédées des suites du vaccin Covid-19 aux Etats-Unis.

Les effets secondaires du vaccin contre le Covid-19

En Afrique comme en Occident, on remarque peu de sensibilisation officielle sur les effets secondaires des vaccins Covid-19. Voici en vidéo les données du VAERS, organisme officiel chargé de les recenser aux Etats-Unis. D’après ces chiffres, plus de 17 000 personnes sont décédées des suites du vaccin Covid-19 aux Etats-Unis.


retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :