Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux : @dzaleumedia
Actualités, NEWS, Premium, RELATIONS, Se connaître

La crise sanitaire vue par la diaspora africaine

La crise sanitaire vue par la diaspora africaine

Lorsqu’on observe les chiffres de la vaccination au niveau mondial*, au 17 août 2021, seulement 1.3% de la population des pays dits “sous-développés” avait reçu une injection. Un taux bien faible comparativement à celui de 32% de la population mondiale ayant reçu au moins une dose.  Autres chiffres, 24% de la planète est aujourd’hui totalement vaccinée (2 doses), 4.84 milliards de vaccins ont déjà été distribués dont près de 35 millions chaque jour.

Dans les pays dits pauvres, la défiance des populations est bien réelle malgré les campagnes de sensibilisation et la pression occidentale qui se manifeste via des dons de vaccins et autres mesures d’incitation. Et du côté de la diaspora africaine installée en Europe, quelle est son attitude face au vaccin ?

Rejoignez-nous sur Telegram
@dzaleumedia
(Français)
@dzaleu_Ekang (Ekang)

Il est difficile d’adhérer à la rhétorique de peur entretenue en Europe surtout lorsqu’on sait qu’il existe des traitements, qu’on a la famille au pays qui continue de vivre normalement alors que l’OMS en tête prédisait l’hécatombe à l’Afrique pour ne citer que ce continent

Ainsi pourrait-on résumer la crise sanitaire vue par une bonne partie de la diaspora africaine. Toutefois, des pro-vax convaincus, il y en a aussi. Pour le eux, le danger lié au Covid est bien réel. Se vacciner, c’est se protéger et protéger les siens.

“J’ai eu le Covid fin 2020 et j’ai eu très peur. Donc oui, je me suis fait vacciner dès le début. Ceux qui doutent du vaccin s’ils avaient eu le Covid on en reparlera”, confie Paul K., le regard au loin, comme s’il revivait encore les souffrances évoquées. A la question de savoir ce qu’il pense du fait qu’aucun traitement ne lui ai été offert au départ, ce qui lui aurait évité une hospitalisation, il préfère ne pas répondre.

A côté de ceux qui sont ouvertement pour le vaccin, il y a ceux, nombreux, qui regardent toute l’agitation autour du Covid-19 de loin. Pour eux, leur scepticisme face au vaccin n’est pas de l’insouciance, mais du bon sens.  

“Avant d’arriver ici j’ai vu ma grand-mère nous faire boire chaque vacance des décoctions de plantes pour combattre le palu. Et le Covid pour moi y ressemble. Je préfère prendre mes tisanes d’artemisia que ma famille m’a expédié à ma demande”, confie Evelyne M., Congolaise.

Même son de cloche chez Chantal N., originaire du Cameroun. Ne lui parlez pas d’autre chose que de l’écorce “Ekouk”, très populaire dans son pays. “J’en prends avec un peu de vieux rhum. Si j’étais au Cameroun, j’en prendrai avec de l’odontol, notre rhum artisanal local.”

“Je refuse catégoriquement l’idée d’un pass sanitaire ou vaccin. J’ai lu tellement de témoignages sur les effets secondaires de tout ça. On n’a pas assez de recul. Je préfère attendre encore”, nous dira Béatrice A., Ivoirienne d’origine.

LIRE AUSSI : Afrique et défiance au vaccin, quelles raisons?

Rejoignez-nous sur Telegram
@dzaleumedia
(Français)
@dzaleu_Ekang (Ekang)

D’autres évoqueront à demi-mots l’impact dans les relations familiales

“Ma soeur a annulé une rencontre prévue de longue date pour des raisons tirées par les cheveux. Mon petit doigt me dit qu’elle ne veut pas trop me voir car non vaccinée. Elle a eu ses deux doses, son mari aussi. Les enfants, je ne sais pas”, nous confie Marième B.

Un témoignage dit avec le sourire, mais quelques minutes plus tard, elle avouera, le regard triste : “Je dois présenter un pass à partir du 15 septembre. Je ne sais pas comment je vais l’éviter. Pourvu que toute cette histoire prenne fin.”

Et pour ce qui est de manifester, peu nombreux encore voient l’intérêt de telles actions.

“Je préfère la discrétion. Je me soigne avec mes plantes et je partage la recette autour de moi”, nous redira Evelyne. Pour Sarah M. qui a des origines marocaines, même vaccinée, être solidaire de ceux qui manifestent va de soi :

“Je suis vaccinée depuis avril par choix. Je suis vaccinée bien avant qu’il y ait toute cette pression. Mais je manifeste chaque samedi à Paris car je suis contre le pass sanitaire. Se vacciner doit rester un choix. Dès que ça touche aux libertés ça ne va pas.”

Taux vaccinal dans le monde

En France, on comptait 69% de vaccinés au 17 août 2021 dont 54% entièrement vaccinées (double dose), soit plus de 36 millions de personnes. Au Canada, 72.85% de vaccinés dont entièrement près de 65%. En Belgique, près de 72% de la population est vaccinée dont 67% double dose.

À titre de comparaison, au Nigeria (plus grand pays africain avec 219 millions d’habitants), on comptait 1.2% de vaccinés dont seulement 0.69% avec une double dose. En Tanzanie dont le président antivaccin John Magufuli est décédé le 17 mars 2021 dans des circonstances troubles, le taux est de seulement 0.37% de vaccinés pour une population de près de 62 millions d’habitants. ©Dzaleu.com

*Données tirées de Ourworldindate.org

je-m-abonne-a-dzaleu-button
Newsletter Dzaleu.com : abonnez-vous pour ne rien manquer !
retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :
je-m-abonne-a-dzaleu-button