Actualités, NEWS

USA : Les Navy Seals devront prendre le vaccin Covid-19 ou rembourser primes et frais de formation en cas de refus

USA : Les Navy Seals devront prendre le vaccin Covid-19 ou rembourser primes et frais de formation en cas de refus

Selon une directive publiée jeudi 14 octobre, l’armée américaine peut demander le remboursement des primes, frais de formation et d’éducation pour les militaires refusant le vaccin.

« Une série de nouvelles directives de la marine promettent des sanctions sévères, y compris des rétrogradations, des réductions de salaire et une interdiction de voyager pour les SEALs, et d’autres membres de la marine, qui ne se conforment pas au mandat de vaccination. Pour certains SEALs qui sont en train de demander une exemption religieuse au mandat, le processus est presque impossible à compléter avec succès pour obtenir une dérogation », peut-on lire dans un article de Fox News.

Newsletter Dzaleu.com : abonnez-vous pour ne rien manquer !

.

Les marines américains dénoncent ces directives

Réaction du Le lieutenant-colonel de réserve Michael Berry, avocat général du First Liberty Institute : « Purger notre armée de ses membres d’élite est préjudiciable à la sécurité nationale. Le faire parce que le commandant en chef refuse de tenir compte de leurs convictions religieuses est odieux et contraire à la Constitution.

Michael Berry, avocat général du First Liberty Institute et lieutenant-colonel de la réserve du corps des Marines des États-Unis, qui représente environ 34 SEAL en service actif et deux réservistes, a déclaré à Fox News que les nouvelles directives de la marine sont illégales et portent atteinte aux libertés individuelles garanties par le premier amendement.

« Purger notre armée de ses membres d’élite est préjudiciable à la sécurité nationale. Le faire parce que le commandant en chef refuse de tenir compte de leurs convictions religieuses est odieux pour la Constitution. Leurs années d’expérience et de leadership au service de notre nation sont incommensurables et irremplaçables », a déclaré Berry à Fox News.

Berry a poursuivi : « Retirer un SEAL de la guerre spéciale, réduire son salaire et l’obliger à rembourser sa formation est purement vindicatif et punitif. Et c’est illégal. Elles n’ont rien à voir avec un virus. » Les clients de Berry ont un total de plus de 350 ans de service militaire et plus de 100 déploiements de combat.

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :