EKANG, Mefoé

Qui sont les principaux peuples Ekang ?

Culture africaine : statuette de Byeri fang-Beti (Ekang - Afrique centrale)

Qui sont les principaux peuples Ekang?

Dzaleu.com dispose d’une rubrique consacré à la langue Ekang (parlée dans plusieurs pays d’Afrique centrale). Mais qui sont les Ekang ? Éléments de réponse dans cet article.

Un peuple, plusieurs pays

Les Ekang sont un peuple d’Afrique qu’on retrouve essentiellement dans ces pays :
Cameroun,
Gabon,
Guinée Équatoriale.

On retrouve aussi les Ekang dans des pays comme le Congo-Brazzaville, Sao-Tomé et Principe ou encore la république centrafricaine. D’autres disent que des Ekang vivent aussi en Afrique australe, Namibie et Angola notamment.

On y retrouve en effet des noms typiquement Ekang. L’explication avancée est qu’une partie des Ewondo aurait été déportée en Namibie par les Allemands pour neutraliser un de leurs chefs qui leur livrait une farouche résistance.

Le Zimbabwe et l’Angola sont aussi cités comme hébergeant des peuples d’origine Ekang

Culture africaine : statuette de Byeri fang-Beti (Ekang - Afrique centrale)
Statuette de Byeri Fang-Beti (Ekang – Afrique centrale)

Un peuple, plusieurs appellations

Voici les noms donnés aux Ekang selon les pays :

  • Beti (Cameroun)
  • Fang (Gabon, Guinée Équatoriale), qui en réalité est « Mfang », « Vrai ».

« Beti » est le pluriel de « Nti », qui signifie littéralement « Seigneur. »
« Fang » renvoie en réalité est « Mfang », « Ce qui est vrai », le « Vrai ».

En effet, Fang comme Beti se désignent comme des « les vrais Hommes », en référence en partie à leur quête de « Tëtële », « Droiture. »

Biographie de Anne-Marie NZIE, icône de la musique camerounaise
Biographie de Anne-Marie NZIE (femme Ngumba – EKANG). Surnommée « la Voix d’or », elle est décédée en 2016 à l’âge de 84 ans. Elle reste considérée comme unes des icônes de la musique camerounaise

« Ekang », une appellation multidimensionnelle

Mot traduisant une réalité multidimensionnelle (sacrée, spirituelle, mystique, mythique, guerrière entre autres), le mot « Ekang », rarement utilisé par ce peuple, gagne depuis quelques années en popularisation.

Si chaque Fang ou Beti (et idem dans leurs sous-groupes) aime jalousement son identité particulière, il se reconnaît totalement comme membre de son groupe de référence, et comme descendant « Ekang ».

Ce mot est celui qui coiffe tout l’ensemble, venant accentuer une unité riche de sa diversité.

« Ekang » renvoie aussi à d’autres réalités comme le Mvet (à la fois art, mystique et spiritualité). En effet, les Immortels dont les Ekang se définissent comme les descendants, ont pour nom… « Ekang »!

Musique Ekang : Zanzibar Epeme Théodore (Cameroun)
Musique Ekang : Zanzibar Epeme Théodore (Cameroun). Décédé en 1988 à l’âge de 26 ans, il faisait partie du mythique groupe « Les Têtes Brûlées ». Il est considéré comme un des meilleurs guitaristes de sa génération
Icônes de la musique africaine : Pierre-Claver ZENG (Fang, Gabon)
Icônes de la musique africaine : Pierre-Claver ZENG (Fang, Gabon). Né le 8 septembre 1953 dans le Woleu-Ntem et décédé le 19 mai 2010, Zeng Ebome est considéré comme l’un des plus grands poètes du peuple Ekang

Un peuple, plusieurs sous-groupes

Parmi les Beti du Cameroun, nous avons plusieurs groupes : les Bene, les Bulu, les Eton, les Ewondo, les Fang, les Fong, les Maka, les Ngumba, les Osananga, les Menguissa, les Mvae, les Ntumu, les Yebekolo, les Yezoum, les Nanga, etc. Chez les Fang du Gabon et Guinée Équatoriale, nous avons les Fang (comme sous-groupe), les Ntumu, les Okak, les Mvae, etc.

Dans chaque groupe, on a des sous-groupes, les « Mvog » chez les Ewondo par exemple, ou les « Ayong » chez les Fang du Gabon. La langue usitée sur Dzaleu.com version Ekang, est principalement la variante Ewondo (Beti). Par M.Z.

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :