Culture

Sélection ciné : 5 raisons de (re)voir Lionheart de Genevieve Nnaji

Lionheart, film nigérian de Genevieve Nnaji

Sélection ciné : 5 raisons de (re)voir Lionheart de Genevieve Nnaji

Lionheart fut le premier film africain à être distribué sur Netflix, en 2018. Voici 5 raisons d revoir ce petit bijou :

1
Le casting du film

Lionheart est un film tourné par une des actrices les plus talentueuses du continent (si ! si !) Lorsqu’on dit Nollywood (3e industrie cinématographique au monde), le nom de Genevieve Nnaji figure en bonne place.

L’actrice poursuit une brillante carrière qui dépasse de plus en plus les frontières du continent. Pas avare de défi, elle a décidé de passer à la réalisation. Pari réussi pour son premier coup d’essai. Sorti fin 2018, le film est acheté par Netflix, une première pour une production nollywoodienne.

2
L’histoire est inspirante

Dans Lionheart, Genevieve Nnaji joue Adaeze Obiagu, une jeune femme qui seconde son père à la tête de The Lionheart Company, une prospère entreprise de transport. Lorsque ce dernier tombe malade et doit momentanément abandonner les rênes de l’entreprise, Adaeze pense que son heure est venue. Hélas, son père a confié l’intérim à son frère, et Adaeze va devoir collaborer avec son oncle tandis que l’entreprise est confrontée à une série de défis. Un rôle de femme forte que nous apprécions.

3
Le jeu des acteurs

A côté de Genevieve Nnaji, on retrouve des valeurs sûres de Nollywood comme Pete Edochie touchant en papa bourru mais empli de sagesse. Nkem Owoh en oncle faussement dilettante vous fera passer du rire au sérieux. Parmi les seconds rôles, Onyeka Onwenu (la mère), Kanayo O. Kanayo (le concurrent) ne déméritent pas.

Le film donne aussi l’occasion à Peter Okoje de se mettre au cinéma. L’un des jumeaux de l’ex-P-Square joue Arinze, un des personnages du film. Début au cinéma aussi pour le rappeur Phyno (Chibuzor Azubuike) qui joue Obiara Obiagu, le frère d’Adaeze.

4
Le plaisir de voir l’Afrique urbaine telle qu’elle est

Lionheart raconte simplement une histoire qui pourrait arriver n’importe où, avec une touche africaine sans clichés. Ici, on est loin des films africains qui vous font vous demander si vous n’assistez pas à un remake d’un film afro-américain où une réalité très loin de ce que tout Africain expérimente ou a connu.

5
Lionheart est loin de certains écueils des films africains

Le film présente une jeune femme issue d’un milieu riche, mais qui n’a aucun mal à s’exprimer dans sa langue ni n’emprunte l’accent occidental. On passe de scènes dans un environnement chic, à des scènes dans une gare routière, la rue, sans chercher à en faire trop.

Même si nous n’avons rien contre les films d’enfants soldats de guerre et autres drames sur l’immigration, c’est aussi bien de voir cette Afrique-là. Alors, si vous n’avez pas encore vu cette petite perle, hop, direction Netflix ! ©Dzaleu.com

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :