Actualités, NEWS

USA : Trump met en garde contre toute manipulation du vote par correspondance

Donald Trump, président des États-Unis

USA : Donald Trump met en garde contre toute manipulation du vote par correspondance  

Le président américain a été clair lors d’une conférence de presse à la Maison Blanche mercredi 23 septembre. S’il perd les élections de novembre, il est probable qu’il n’y ait pas de transfert pacifique du pouvoir. « Eh bien, nous devrons voir ce qui se passera », a déclaré le président.  

Le président est actuellement à la traîne de son adversaire dans les sondages d’opinion nationaux, à 41 jours de l’élection. Mercredi soir, un journaliste a demandé à M. Trump s’il s’engagerait à transférer pacifiquement le pouvoir « à M. Biden, en cas de victoire, d’échec ou d’égalité ».  

« Je me suis plaint très fortement des bulletins de vote », a déclaré M. Trump, le républicain. « Et les bulletins de vote sont un désastre. » Lorsque le journaliste a répondu que « les gens se révoltent », M. Trump a interféré : « Débarrassez-vous des bulletins,- il n’y aura pas de transfert, franchement, il y aura une continuation. »  

Azania (recueil de nouvelles) Minsili Zanga Mbarga - Librinova juillet 2020

Les démocrates réagissent en évoquant un possible recours à l’armée  

En réaction à ces propos, Joe Biden, a déclaré que les militaires devraient être déployés si besoin pour écarter Donald Trump de la Maison-Blanche.   S’adressant aux journalistes du Delaware, M. Biden a déclaré que les commentaires de Trump sur la transition du pouvoir étaient « irrationnels ».

L’équipe du Démocrate a également déclaré que « le gouvernement des États-Unis est parfaitement capable d’escorter les intrus hors de la Maison Blanche ».  

M. Biden a lui-même été accusé par les conservateurs d’avoir alimenté l’agitation autour de l’élection en déclarant en août : « Quelqu’un croit-il qu’il y aura moins de violence en Amérique si Donald Trump est réélu ? »

Le mois dernier, Mme Clinton a exhorté M. Biden à ne pas reconnaître sa défaite « sous aucun prétexte » dans une course serrée le soir de l’élection.

Tensions autour du vote par correspondance  

Donald Trump a également déclaré qu’il pensait que le résultat de l’élection pourrait se retrouver devant la Cour suprême des États-Unis, car il a de nouveau mis en doute le vote par correspondance.  

De plus en plus d’États encouragent le vote par correspondance, invoquant la nécessité de protéger les Américains contre le coronavirus.
Source : BBC Africa

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :