Actualités, NEWS

Chine : les ambassadeurs africains exigent la fin des exactions

Afrique carte

Chine : les ambassadeurs africains exigent la fin des exactions

Face à une attitude discriminante envers les Africains installés en Chine, accusés de propager le coronavirus, les diplomates africains sont montés au créneau. Sur la ligne de mire, la ville de Guangzhou où des Africains ont dits avoir été mis à la porte par leur propriétaires. D’autres affirment avoir subi des tests intempestifs de dépistage du Covid-19.

Face à toutes ces exactions, les ambassadeurs africains en Chine ont appelé les autorités chinoises à réagir avec promptitude. Dans une note collective adressée à la diplomatie chinoise et à Cyril Ramaphosa ils écrivent : « Le Groupe des ambassadeurs africains à Pékin exige immédiatement l’arrêt des tests forcés, de la quarantaine et des autres traitements inhumains infligés aux Africains », déclare la note adressée au chef de la diplomatie chinoise, Wang Yi.

Azania (recueil de nouvelles) Minsili Zanga Mbarga - Librinova juillet 2020

Cyril Ramaphosa est le président en exercice de l’Union africaine. Outre son interpellation, les ambassadeurs africains en Chine ont aussi interpellés les ministères des Affaires étrangères des pays africains.

Globalement appréciée sur le continent comparativement à l’Occident en terme de coopération, la Chine n’en reste pas moins critiquable sur certains points. En tête, les comportements de certains ressortissants chinois sur le continent, accusés de faire une concurrence parfois déloyale aux locaux, mais aussi la question des terres.©Dzaleu.com

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :