fbpx
Dzaleu.com sur Instagram @dzaleu.mag
Actualités

Libye : Pour le président ougandais, l’Afrique a lâché Kadhafi

Mouammar Kadhafi, Guide de la Révolution libyenne (7 juin 1942 - 20 octobre 2011)

Libye : Pour le président ougandais, l’Afrique a lâché Kadhafi  

– La sélection actualité de Dzaleu.com  

“Les Africains ont échoué à protéger la Libye contre les occidentaux”
Ces propos sont ceux de Yoweri Museveni, le président de l’Ouganda.  

Le président ougandais Yoweri Museveni affirme que les Africains n’ont pas réussi à protéger la Libye. Interrogé par la BBC, Yoweri Museveni ne ménage pas ses propos sur l’attitude du continent face au drame libyen.

Pour le chef d’État ougandais, “Les pays africains n’auraient pas dû permettre aux pays occidentaux d’attaquer la Libye. Nous aurions dû intervenir. Nous avons essayé diplomatiquement, mais nous aurions pu intervenir même militairement. La Libye était un pays africain attaqué par des puissances étrangères, nous aurions dû intervenir.”  

Dimanche 19 janvier, a eu lieu à Berlin (Allemagne) une conférence internationale sur la Libye  

Parmi les pays participants, la France et la Grande-Bretagne, qui étaient pourtant en première ligne en 2011 pour bombarder la Libye. Sur ce plan aussi, l’avis du président ougandais est sans appel. Pour lui, le sommet de Berlin sur la crise libyenne tient plus du “symbolique”, tout comme la présence des Africains à cette rencontre.  

Un autre président africain s’est aussi exprimé sur l’attitude que l’Afrique devrait adopter sur la crise libyenne. Pour Denis Sassou Nguesso, chef d’État congolais, cela doit être une priorité pour l’Union africaine.  

Siège Union africaine à Addis-Abeba
Siège de l’Union africaine à Addis-Abeba

Pour Denis Sassou Nguesso, la résolution de la crise libyenne et du chaos qui y règne, passe nécessairement par l’Afrique

“La Libye est un pays africain et les victimes du conflit libyen sont essentiellement en Afrique. Dès lors, toute stratégie de règlement de la crise libyenne tendant à marginaliser le continent africain pourrait se révéler complètement inefficace et contre-productive”, selon Denis Sassou Nguesso.

Ces propos, repris par le site Le Point Afrique ont été prononcés par le président du Congo début janvier, lors de la présentation des vœux du corps diplomatique accrédité à Brazzaville.

“Je me sens, une fois de plus, dans l’impérieuse nécessité de suggérer de nouvelles initiatives, afin que le prochain sommet de l’UA élève la résolution du drame libyen au rang de priorité majeure”, avait-il continué.

Denis Sassou Nguesso est le président du Comité de haut niveau de l’Union africaine (UA) sur la Libye. ©Dzaleu.com

Follow and like us
Azania (recueil de nouvelles) Minsili Zanga
%d blogueurs aiment cette page :
Dzaleu.com sur Instagram @dzaleu.mag