Culture

Crooklyn, une comédie dramatique de Spike Lee

Crooklyn de Spike Lee (1994) avec Alfre Woodard, Delroy Lindo, Zelda Harris, Isaiah Washington

Crooklyn, une comédie dramatique de Spike Lee

Petite plongée dans les années 70 avec ce film qui m’a d’abord intéressé par sa couverture colorée. Ensuite parce que j’ai vu le nom de Spike, la bouille d’Alfree Woodward en nattes africaines et la vision renvoyée par cette famille afro-américaine assise sur les marches d’escalier, souriante.

De quoi parle « Crooklyn ?

Il s’agit de la vie d’une famille nombreuse afro-américaine à Brooklyn dans les années 70 et de la façon dont elle gère ses difficultés quotidiennes avec humour. Troy, 10 ans, a affaire à une mère charmante mais sévère, parfois hystérique, à un père musicien adorable qui semble parfois perdu et à 4 frères turbulents qui l’ont surnommée « garçon manqué», mais la gamine ne se laisse pas faire, et a du répondant.

Sorti sur les écrans en 1994, Crooklyn a été tourné à Brooklyn (New York) et a été un succès au box-office. Le film est une sorte d’autobiographie de l’enfance du réalisateur. C’est d’ailleurs amusant de voir le jeune Spike Lee, touffe afro impressionnante, faire une apparition dans le film en tant que toxicomane. Alfree Woodward, Delroy Lindo, Isaiah Washington, Zelda Harris (Troy) et d’autres membres de la distribution sont tous au point.

Ce film m’a vraiment intrigué, suscitant en moi des sentiments différents. Au début, c’était joyeux mais cela m’a vite semblé ennuyeux, à la limite du cliché, sans réelle direction sur l’intrigue. La vie d’une famille afro-américaine, d’accord, mais après les incessantes disputes et cris de la mère, quoi d’autre? Mais j’ai continué à regarder et finalement, l’intrigue mince est devenue plus complexe, passant de la comédie dramatique au film initiatique et j’aime bien.

Mon verdict : à voir !

Crooklyn est un film émouvant sur la famille, la perte d’un être cher mais Spike Lee évite de faire un film débordant de sensiblerie. Ce n’est définitivement pas un film qui se termine bien, mais la fin est pleine d’espoir. Je vous le recommande vivement, à regarder en famille de préférence ! ©Minsilizanga

je-m-abonne-a-dzaleu-button
retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :