Actualités

Cameroun et exploitation minière artisanale : le gouvernement rappelle la réglementation

Exploitation minière cameroun (photo mediaterre.org

Cameroun et exploitation minière artisanale : le gouvernement rappelle la réglementation

Gabriel Dodo Ndoke, ministre Camerounais en charge des Mines a signé le 28 août dernier, une décision portant interdiction de toutes activités d’exploitation minière artisanale semi-mécanisée sur les lits de cours d’eau du Cameroun, nous apprend le site Investir au Cameroun.

Cameroun : l’exploitation minière artisanale semi-mécanisée est désormais interdite sur les lits de cours d’eau

Cette interdiction porte sur l’usage de moyens mécaniques de quelque nature que ce soit, de même que le déversement dans les cours d’eau, de produits chimiques comme le mercure et le cyanure.

je-m-abonne-a-dzaleu-button

Pour le Ministère des Mines du Cameroun, cette interdiction, outre le fait de rappeler le cadre réglementaire de l’exploitation minière, vise à préserver l’environnement ainsi que la santé des hommes et des animaux. Selon le ministre, les contrevenants devront répondre devant la loi.

Alors que nombreux investisseurs s’intéressent aux richesses minières du Cameroun, pour la Cameroon Alumni Association (CAM3A)*, le secteur souffre de pratiques illégales et divers autres maux comme la non formalisation des artisans miniers ; la présence d’un code minier qui certes recense les meilleures pratiques en matière de fermeture et de réhabilitation, mais ne respecte pas pour autant les directives de leur mise en œuvre.

Pour la CAM3A, le secteur minier au Cameroun « est submergé d’exploitants artisanaux et à petite échelle (ASM) et aux prises avec de nombreux problèmes environnementaux, sociaux et de sécurité émanant tous de la fermeture de mines et de pratiques de réhabilitation » ; ainsi que, selon le CAM3A : « L’absence de bonne de synergie entre les ministères de l’Environnement, de la Protection de la Nature et du Développement durable (MINEPDED) ; des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique (MINMIDT) pour favoriser les meilleures pratiques de gestion de la fermeture des mines. » entre autres.

Restez connectés avec nous sur  Facebook et Instagram pour ne rien rater de notre actualité.©Dzaleu.com

Sources : Investir au Cameroun / Mediaterre.org
Photo via Mediaterre.org

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :