Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux : @dzaleumedia
Grand angle, NEWS

Californie : Le vote sur la révocation du gouverneur Newsom en quelques mots

Californie : Le vote sur la révocation du gouverneur Newsom en quelques mots

Le vote sur la révocation ou non du gouverneur de Californie en quelques mots

Vote capital ce mardi 14 septembre dans le bastion démocrate. Les électeurs californiens doivent se prononcer sur la révocation ou non du gouverneur démocrate Gavin Newsom et sur son éventuel successeur. Larry Elder, pro-Trump, semble bien parti. Il serait ainsi le premier gouverneur afro-américain de Californie, un État traditionnellement bleu.

Un “recall”, qu’est-ce que c’est ?

En 2020, Gavin Newsom est surpris entrain de dîner sans masque ni distanciation sociale. Ce qui tombe mal alors qu’en pleine épidémie de Covid, il n’arrête pas d’inciter les Californiens à obéir aux restrictions. Ce fait relancera la pétition initiée contre lui, appelant sa révocation suite à sa gestion de la pandémie.

L’expression la plus approchante en français serait “vote de rappel” car, il s’agit bien d’un vote. Différent d ‘une destitution, un “recall” est une élection de rappel, une sorte de référendum qui permet aux électeurs californiens de révoquer via un nouveau vote un élu de ses fonctions avant l’expiration de son mandat. Il est déclenché par une pétition qui doit avoir atteint au moins 12% des suffrages exprimés lors de la dernière élection. Soit 1,5 million de signatures. Si au bout de 30 jours ce nombre est toujours le même, la procédure de “recall” est alors lancée.

Gavin Newsom paye-t-il sa gestion du Covid?

Oui et non? Non, car la pétition qui lui vaut un “recall” date de février 2020. Les raisons évoquées touchent plus à la politique économique et d’immigration de l’Etat, comme l’écrivait le site ABC7news :

“Les lois qu’il a approuvées favorisent les ressortissants étrangers, dans notre pays de manière illégale, au détriment de nos propres citoyens. Les habitants de cet État subissent les impôts les plus élevés du pays, le taux de sans-abris le plus élevé et la qualité de vie la plus faible en conséquence.
Il a imposé le statut d’État sanctuaire et ne fait pas respecter les lois sur l’immigration. Il a unilatéralement annulé la volonté du peuple concernant la peine de mort. Il cherche à imposer des charges supplémentaires à notre État en supprimant les protections de la proposition 13, en rationnant notre consommation d’eau, en augmentant les impôts et en restreignant les droits parentaux.”

Oui, car les images de Newsom ne respectant pas ses propres mesures, ont relancé la pétition. Mars 2021, elle atteint le quota de signatures requis.

Qui pour succéder Gavin Newsom, si révoqué

La deuxième question à laquelle doivent répondre les électeurs californiens, est celle du choix du remplaçant de Gavin Newsom. Ils sont plusieurs sur la liste, 46 plus exactement.

Le challenger le plus sérieux est l’Afro-américain Laurence Allen Elder. Ce conservateur , célèbre animateur radio et avocat, est né le 27 avril 1952. Alerte, charmeur, avec une gouaille venue sans doute de son univers professionnel, Larry Elder ne fait pas ses 69 ans.

Larry Elder n’a pas le profil politiquement correct du Noir pour les progressistes. Il est pro-Trump, climatosceptique, pro-armes, anti-avortement, a parfois eu des déclarations jugées sexistes et misogynes.

Larry Elder est aussi interessant à plus d’un titre car, dans une Amérique progressiste en pline idéologie “woke”*, Larry Elder vient déjouer toute rhétorique sur fond de carte raciale. Il est issu d’une minorité supposée être traditionnellement démocrate. Avec lui, impossible pour les progressistes d’introduire le discours habituel sur les conservaters ou sur la victimisation des minorités.

La presse mainstream américaine ne manque d’ailleurs pas de mettre en avant les “travers” de Larry Elder : son peu d’estime du controversé mouvement Black Live Matters

Une élection sous haute tension

Si le gouverneur démocrate est révoqué et si Larry Elder est élu comme son remplaçant, le Parti républicain marquera un des plus grands coups politiques depuis la présidentielle.

De passage dans un quartier de Los-Angeles mercredi 8 septembre, Larry Elder a été agressé par une manifestante ave un masque de gorille, une vidéo rapidement devenue virale :

Tout le camp démocrate réuni autour de Gavin Newsom

Pour donner le maximum de chances au gouverneur, les démocrates lui ont apporté un soutien depuis le sommet. Joe Biden était en effet lundi 13 septembre auprès du gouverneur. Barack Obama, Kamala Harris, tous les grands noms du parti Bleu lui ont apporté leur soutien.

Cela sera-t-il suffisant pour empêcher la destitution du gouverneur démocrate? Rendez-vous dans quelques heures pour avoir la tendance. La Californie votant toujours à l’heure où nous finalisons cert article. Ensuite, il faudra attendre 30 jours pour le décompte, et une semaine supplémentaire pour avoir le résultat définitif et le nom du nouveau gouverneur, si Gavin Newsom est révoqué.©Dzaleu.com

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :
je-m-abonne-a-dzaleu-button