ACTUALITÉS, Notre sélection

Burkina Faso – Manifestation contre la présence militaire française

Burkina-Faso

Burkina Faso – Manifestation contre la présence militaire française

La manifestation devait se tenir samedi 30 octobre à Bobo-Dioulasso, à l’appel de plusieurs associations de la société civile comme la Coalition des patriotes du Burkina Faso (COPA-BF).

« Contre le double jeu de la France dans ses opérations militaires au Sahel et au Burkina Faso et contre la présence militaire française au Burkina Faso et au Sahel », tel était le mot d’ordre de cette démonstration populaire.

Dans des vidéos partagées en ligne, on peut voir des jeunes Burkinabè brûler le drapeau français, après qu’ils aient été dispersés à coup de gaz lacrymogènes.

. DZALEU.COM .
Newsletter Dzaleu.com : abonnez-vous pour ne rien manquer !

Kemi Seba expulsé du Burkina Faso

L’activiste était en route pour Bobo-Dioulasso lorsqu’il a été interpellé par les autorités locales vendredi 29 octobre, et reconduit à Ouagadougou pour quitter le pays.

« Nous disons que c’est dommage que le pays de Thomas Sankara puisse expulser un fils du continent, un africain. Nous interpellons les autorités de bien vouloir revoir leur démarche panafricaine. Parce que le Burkina Faso est un pays qui nous a toujours inspiré et c’est déplorable, cette situation », a déclaré le coordinateur national d’Urgences panafricanistes de Côte d’Ivoire Kossougro Aka, cité par Lefaso.net.

« La jeunesse ne va pas se laisser faire et nous allons combattre tous ceux qui auront pour ami l’impérialisme, ceux qui nous pillent et qui nous détruisent », pour celui qui est aussi porte-parole international de l’ONG présidé par Kemi Seba.

La ville de Bobo-Dioulassio explique cette expulsion par le fait que la manifestation avait été interdite. Pour eux, Kemi Seba, en organisant une conférence de presse à Cotonou où il promouvait la marche de samedi, a enfreint les directives des autorités burkinabè.

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :