ACTUALITÉS, Notre sélection

Tchad : Les magistrats en grève pour réclamer plus de sécurité

Tchad

Tchad : Les magistrats en grève pour réclamer plus de sécurité  

Ce mouvement de grogne arrive quelques jours après que des proches d’un colonel ne soient venus l’extirper d’une audience.

Condamné à 5 ans de prison, l’officier comparaissait au palais de justice de N’Djamena jeudi 17 septembre. C’est alors que des individus identifiés comme ses proches, l’ont exfiltré de force de la salle d’audience.

Si le colonel a été appréhendé par la suite, cet incident a suscité indignation et colère. Il a aussi remis au devant les griefs des magistrats tchadiens, à savoir une justice inégale.  

Azania (recueil de nouvelles) Minsili Zanga Mbarga - Librinova juillet 2020

Le 14 juillet 2020, le colonel Abdoulaye Ahmat Haroun se retrouve au cœur d’une altercation avec des mécaniciens dans un marché de pièces automobiles à N’Djamena. Il finit par tirer à bout portant sur deux jeunes mécaniciens, tuant l’un d’entre eux. La vidéo de la scène devient rapidement virale, contraignant les autorités à brider l’accès à Internet.

Alors que l’indignation n’a pas faibli, début août, le colonel tente de quitter son pays pour l’Égypte. Il finira par être incarcéré après que le Tchad ait ordonné à l’avion d’Egypt Air de revenir se poser à N’Djamena.  

Abdoulaye Ahmat a été condamné jeudi 17 septembre à cinq ans de prison ferme pour le meurtre du jeune mécanicien

Un verdict que ses proches n’ont pas accepté. Armes de guerre à l’appui, ils le sortiront du tribunal pour une courte cavale. L’officier et plusieurs proches seront finalement arrêtés moins de cinq heures plus tard.  

Réunis en urgence après cet incident, les magistrats ont décidé d’observer une grève d’une semaine du 21 au 28 septembre. Ils demandent le renforcement du nombre d’agents de sécurité en faction au palais de justice, et pressent le président tchadien en personne de se prononcer.  

Pour l’activiste Kemba Djidah Alain, coordonnateur national du mouvement citoyen « Le Temps », face à une justice deux poids deux mesures, le ministre de la Justice et le procureur de la République doivent démissionner. ©Dzaleu.com – K.P.

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :