ACTUALITÉS, Grand angle

Emmanuel Macron au Cameroun et au Bénin : l’opinion camerounaise très sceptique et opposée à une visite dont elle ne voit ni l’intérêt, ni l’opportunité

Ongola Ewondo Yaoundé Cameroun

Emmanuel Macron au Cameroun et au Bénin : l’opinion camerounaise très sceptique et opposée à une visite dont elle ne voit ni l’intérêt, ni l’opportunité

Emmanuel Macron est attendu le 26 juillet à Yaoundé, Cameroun🇨🇲. Il est censé y rester 24 heures. Puis, le président français s’envolera pour Cotonou au Bénin. Dans l’opinion camerounaise, la tendance est majoritairement hostile à cette visite.

. DZALEU.COM .
Newsletter Dzaleu.com : abonnez-vous pour ne rien manquer !

Alors qu’Emmanuel Macron est attendu a Yaoundé semaine prochaine, les théories et supputations vont bon train. Tandis que certains parlent d’une visite sous fond de dévaluation du franc CFA, d’autres y voient une chasse au pétrole d’autant plus que la France est parmi les pays qui ont sanctionné la Russie. Des pays qui s’en mordent aujourd’hui les doigts, vu leur dépendance au gaz russe. A l’approche de l’automne et donc de l’hiver et les grands froids, certains pays européens comme l’Allemagne et la France sensibilisent déjà leurs populations à d’éventuelles restrictions, coupures d’électricité, délestage. Des choses jusque-là réservées aux pays africains où justement les multinationales occidentales sont souvent derrière les sociétés d’énergie.

Que vient faire Emmanuel Macron au Cameroun?

La question se pose d’autant plus que le président français, et ses prédécesseurs avant lui, ont souvent été indexés par les Camerounais pour leur attitude condescendante envers leur pays, et ce qui est considéré comme de l’irrespect envers leur président. (Paul Biya, ndlr).

Invité dans une émission de la chaîne privée camerounaise For You Média, l’homme politique Serge Espoir Matomba, un des plus jeunes candidats à la présidentielle de 2018, révèle que le président français viendrait avec une délégation de 500 personnes dont 350 militaires qui ont reçu des visas de courtoisie gratuitement. Or un visa tourisme par exemple est de 110€.

Pourquoi 350 militaires? Pourquoi ne pas s’acquitter de frais de visas? Que viennent-ils faire au Cameroun? Autant de questions pour l’instant sans réponses.

Si certains hommes politiques toutes oppositions (non panafricanistes) confondus jouent déjà des pieds et des mains pour rencontrer le président français, pour d’autres, principalement de la mouvance panafricaniste, cette visite questionne sur son opportunité.

Mais, cest surtout du côté des citoyens que le scepticisme, et même une très forte opposition à cette visite, est observée

Pour Martinez ZOGO qui anime une émission très suivie sur une chaîne FM de Yaoundé, le constat est sans appel : cette visite n’apporte rien au Camerounais lambda. Circonstance aggravante, elle va mettre à mal les activités courantes des populations, les visites de ce genre s’accompagnant généralement de routes et de magasins fermés pour laisser passer les cortèges et pour des raisons de sécurité.

Pour le journaliste d’Amplitude FM, cette visite d’Emmanuel Macron empêchera le taximan camerounais et d’autres secteurs d’activités de faire leur affaires.

je-m-abonne-a-dzaleu-button

Le journaliste le dit dans un contexte géopolitique et géoéconomique où le franc CFA contrôlé par Paris participe à appauvrir structurellement les populations.

L’animateur rappelle aussi au passage d’autres points qui nourrissent le rejet viscéral et croissant de la politique française auprès des Camerounais : le boycott des artistes et le saccage des ambassades camerounaises à Paris en 2018 avec la bénédiction des autorités françaises pour le Camerounais lambda.

En effet, comment comprendre que le président français ait par deux fois déjà été interpellé par des individus douteux faisant partie de la mouvance derrière ces saccages et leur ait accordé du crédit ?

Des faits que l’opinion camerounaise n’est pas prête d’oublier car pour elle, c’est la France qui est derrière ces mouvements afin d’essayer de faire pression sur Yaoundé.

A ces griefs, s’ajoutent les accusations officielles contre l’Ong Médecins sans frontières et ses accointances avec les terroristes sécessionnistes des régions dites « anglophones » du Cameroun, ou encore l’exploitation tout azimuts des ressources naturelles du pays par des multinationales françaises. Enfin, il y a le contentieux historique lié à la colonisation et la guerre sanglante menée par la France aux nationalistes camerounais dans les décennies 50 à 70. Une histoire encore marquée du sceau des secrets, et que la jeunesse camerounaise bout de connaître.

Autant de points de cassure dans un pays où l’idéologie panafricaniste est très forte.

Le Cameroun abrite d’ailleurs les chaînes de proue du panafricanisme : Afrique Média, For You TV, Panafricaniste TV, Media du peuple, etc.

Ce qui est aussi une source récurrente de tensions entre l’opinion camerounaise et la France, notamment ses ambassadeurs, accusés d’en faire trop en s’immisçant dans la vie sociopolitique du pays.

La France est régulièrement accusée de faire des pieds et des mains pour la fermeture des médias panafricanistes

En 2015, Afrique Média bénéficia d’ailleurs d’un fort soutien populaire dans les velléités de le fermer, portées par l’ambassadeur français de l’époque. Plus récemment, la très populaire émission DBS Matin sur la chaîne privée DBS a été enlevée des antennes après que l’homme d’affaires camerounais propriétaire de DBS, M. Danpullo, ait fait un voyage à Paris. Stive Ngos, journaliste panafricaniste émérite, a pu rebondir en créant une Web TV et en adaptant le format de l’émission : Panafricanistes TV.

En conclusion : Pour l’opinion camerounaise, et se basant sur un certains nombre de faits dont ceux suscités, Emmanuel Macron n’est pas le bienvenu dans leur pays. Et ils le font savoir via de nombreuses réactions et débats dans les réseaux sociaux et autres voix médiatiques.©Dzaleu.com – M.Z.

Rejoignez-nous sur Telegram
Reinfo et société : @dzaleumedia 
Vidéos archives : @dzaleuvideos
Langue Beti : @dzaleu_ekang
retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :