Grand angle, NEWS

USA – Pourquoi les Afro-Américains hésitent à se vacciner : réponse d’un concerné

USA – Pourquoi les Afro-Américains hésitent à se vacciner : réponse d’un concerné

Aujourd’hui, en plein coeur du controversé discours sur la Théorie critique de la race, de plus en plus d’Afro-américains disent ouvertement leur refus d’être instrumentalisés.

Appréciés quand ils vont dans le sens des « libéraux », dépréciés lorsqu’ils ont des avis contraires. C’est ce qui est arrivé à Nicki Minaj, critiquée par la presse mainstream et par des politiques de haut niveau pour avoir émis des doutes sur le vaccin contre le Covid.

Pour cette population afro-américaine, le fait que les « libéraux » qui se targuent de lutter pour leur défense soient les mêmes qui encouragent la vaccination obligatoire tout en sachant que la majorité des Afro-américains y sont opposés, est contradictoire. Actuellement, cette communauté, la plus hostile au vaccin, se retrouve la plus touchée par les mesures anti-Covid.

A New York par exemple, le gouverneur Kathy Hochul impose la vaccination obligatoire du personnel soignant, des employés des maisons de retraite depuis le 27 septembre. Ce qui suscite de nombreuses manifestations dans cette ville connue pour être un bastion démocrate.

Newsletter Dzaleu.com : abonnez-vous pour ne rien manquer !

« Nous ne serons plus vos cobayes », le message d’un Afro-américain aux « libéraux Blancs »

Publié par Billy Prempeh, jeune candidat républicain à une élection locale, le message-vidéo est vite devenu virale.

« Chers libéraux Blancs », commence-t-il, s’adressant directement à la branche « progressiste » des Etats-Unis. « Je pensais que la vie des Noirs comptait », dit Billy Prempeh.

« 28% des Américains Noirs âgés de 18 à 44 ans sont vaccinés à New York. Ce qui signifie que les passeports vaccinaux privent de services 72% de la communauté noire. Puisque vous pensez que la preuve d’identification des électeurs est raciste [Les libéraux refusent en effet que les électeurs votent avec leur carte d’identité, et les républicains estiment que cela au contraire réduirait la fraude électorale, NDLR], vous devez sûrement penser que les passeports vaccinaux le sont aussi, mais vous ne le faites pas. Au lieu de cela, vous souhaitez diaboliser tout ceux qui refusent le vaccin de Covid-19. »

« Laissez-moi vous dire exactement pourquoi la communauté noire est la plus résistante à ce vaccin », continue Billy Prempeh.

Il cite alors quelques-uns des plus gros scandales sanitaires des Etats-Unis, des meurtres de masse où via des expérimentations médicales criminelles, des Afro-américains ont été stérilisés, inoculés avec le virus de la syphilis, soignés avec des radiations et bien d’autres expériences où ils furent utilisés comme « cobayes » parfois à leur insu, souvent de force comme au temps de l’esclavage et des expériences gynécologiques sur les esclaves Noires.

Aucune description disponible.

Qui est Billy Prempeh

« Billy Prempeh est né à Paterson, dans le New Jersey. Il a servi dans l’armée de l’air des États-Unis de 2009 à 2011 », peut-on lire sur le site Ballot Pedia où il dispose d’une notice bibliographique, comme beaucoup de politiques américains.

Le jeune homme a obtenu un diplôme d’associé du Community College of the Air Force en 2010. Il a notamment travaillé dans le domaine du marketing et de la vente. Il s’est présenté à l’élection de la Chambre des représentants des États-Unis sous la bannière républicaine. Il souhaite représenter le 9e district du Congrès du New Jersey. Ce n’est pas son entrée en politique, car année dernière, le jeune Américain a perdu lors de l’élection générale du 3 novembre 2020.

« Nous ne serons plus vos cobayes »

Sur Twitter, la vidéo de Billy Prempeh totalise plus de 260 000 vues sur son seul compte. Sur Telegram, sa version doublée en français* est reprise par de grands comptes comme Les Deqodeurs (France) et par des dizaines d’autres.

« Nous ne serons plus vos cobayes ! », tweetait Billy Prempeh jeudi 7 octobre. « Des centaines de milliers d’Américains ont regardé ma lettre ouverte aux libéraux blancs », écrit le jeune homme de 31 ans.

VOIR la vidéo :
Billy Prempeh expliquant les causes du rejet de la vaccination dans la communauté afro-américaine

Cette vidéo est vite devenue virale. Il faut dire que les explications données par Billy Prempeh comptent d’autant plus qu’il est Afro-Américain.

Le détail est important, car les « libéraux » (démocrates généralement) se sont souvent appuyés sur le prétexte de défense des minorités pour justifier certaines politiques ou un discours bien-pensant. .

Or actuellement, c’est cette communauté qui est la plus hostile au vaccin, et donc la plus touchée par les mesures anti-Covid. ©Dzaleu.com

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :