Astuces, STYLES DE VIE

Telegram se met à la pub avec les messages sponsorisés, quel impact sur les utilisateurs

Telegram se met à la pub avec les messages sponsorisés, quel impact sur les utilisateurs

Son fondateur Pavel Durov présente cette nouvelle fonctionnalité comme « un outil qui permet à quiconque de promouvoir ses chaînes et ses bots. »

Ce qui fait la force de Telegram, c’est d’être considéré comme un espace de liberté de parole. Un réseau social où des opinions divergentes peuvent se confronter sans subir de censure. Il faut dire que depuis la présidentielle américaine de 2020, une grande purge s’est effectuée sur les plateformes sociales.

Elle a d’ailleurs emportée le président américain, viré de Facebook et Twitter malgré ses millions de followers. La censure pour tous ceux ne collant pas aux discours officiellement admis, a connu un regain avec la venue de la pandémie, et des vaccins Covid-19.

Newsletter Dzaleu.com : abonnez-vous pour ne rien manquer !

.

Un des rares réseaux sociaux sans publicité

Un autre point fort de Telegram, c’est que le réseau social fondé par un Russe, est exempt de publicités. Ce qui le différencie d’un Facebook ou YouTube où les annonces publicitaires intrusives sont une norme.

Mais, Telegram va connaître une modification, en permettant les messages sponsorisés. Pas de quoi s’inquiéter de voir la pub y arriver, selon son co-fondateur, Pavel Durov. Il a publié un long message d’explication sur son canal officiel. Les messages sponsorisés seront très encadrés, et ne concerneront que certains canaux. ©Dzaleu.com – O.B.

Message de Pavel Durov

Pavel Durov explique que Telegram se met aux messages sponsorisés pour couvrir certains coûts de base. Pour rappel, l’application est totalement gratuite et ne vend pas les données personnelles de ses utilisateurs comme d’autres réseaux.

  1. Il n’y aura pas de publicités dans les chats sur Telegram. Si vous utilisez Telegram comme [l’appli] que nous avons lancé en 2013 – vous ne verrez jamais de message sponsorisé. Les messages sponsorisés ne peuvent pas apparaître dans votre liste de chats, vos chats privés ou vos groupes.
  2. Les données des utilisateurs ne seront pas utilisées pour [faire du ciblage] de publicités. Comme pour tout ce que nous faisons, notre principale priorité est de protéger les données privées de nos utilisateurs. C’est pourquoi, contrairement à d’autres applications, nous n’utiliserons pas vos données privées pour afficher des publicités. Les messages sponsorisés sur Telegram sont affichés uniquement dans les grandes chaînes publiques de type « one-to-many » comptant plus de 1000 membres, et sont basés uniquement sur le sujet des chaînes publiques dans lesquelles ils sont affichés. Cela signifie qu’aucune donnée utilisateur n’est exploitée ou analysée pour les afficher.

  1. Les messages sponsorisés seront discrets. Les messages sponsorisés officiels sont limités à un texte de 160 caractères, sans média ni lien externe. Vous pouvez voir un maximum d’un message sponsorisé par canal – et seulement après avoir fini de lire les nouveaux messages.
  2. Nous corrigeons des annonces qui sont déjà là. Certains administrateurs de chaînes « one-to-many » sur Telegram affichent déjà des publicités sous la forme de messages réguliers. Nous espérons que les messages sponsorisés offriront aux gens un moyen plus convivial et moins chaotique de promouvoir leurs chaînes et leurs bots. Les messages sponsorisés sont actuellement en mode test et ne sont pas accessibles à tous. Une fois qu’ils seront pleinement lancés et qu’ils permettront à Telegram de couvrir ses coûts de base (tels que les équipements et les centres de données utilisés par les administrateurs de chaînes pour diffuser leur contenu à nos centaines de millions d’utilisateurs), nous prévoyons de commencer à partager les revenus publicitaires avec les administrateurs des chaînes où les messages sponsorisés sont affichés – parce que c’est juste.
  3. Avec Telegram, vous êtes plus à l’abri de la publicité qu’avec WhatsApp. WhatsApp partage déjà les données des utilisateurs avec les annonceurs – même s’ils ne montrent pas de publicités eux-mêmes. Sur Telegram, par contre, les annonceurs n’auront jamais accès à vos données privées. De plus, si vous utilisez Telegram comme vous utilisez WhatsApp, vous ne verrez jamais une seule publicité. Les messages sponsorisés ne peuvent apparaître que dans les canaux, qui sont une fonction unique de réseau social que Telegram a ajoutée plusieurs années après son lancement. Si WhatsApp introduit une fonction similaire, il est probable qu’elle y affichera également des publicités, comme sa société mère le fait déjà sur Instagram et Facebook. Les publicités en ligne ne devraient plus être synonymes d’abus de la vie privée des utilisateurs. Nous aimerions redéfinir le mode de fonctionnement d’une entreprise technologique en donnant l’exemple d’une plateforme autonome qui respecte ses utilisateurs et ses créateurs de contenu. Pavel Durov – Source
retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :