Premium, RELATIONS, Se connaître

Taggeurs compulsifs sur les réseaux sociaux? 3 mantras pour arrêter

Dzaleu Love & Relations : Jeune couple africain devant pc

Taggeurs compulsifs sur les réseaux sociaux? 3 mantras pour arrêter

Qui n’a jamais eu un « Grrrrrr ! » en recevant notification sur notification ou en consultant son historique de son ou ses réseaux préférés ? Vous savez, le soupir qui en dit long devant l’avalanche des identifications sur des sujets dont on n’a que faire.

Merci la fonction « masquer », alternative pas parfaite, mais qui est là pour nettoyer sa timeline. N’empêche, si être identifié à tout bout de champ peut satisfaire une partie d’entre-nous, beaucoup ne sont certainement pas sur les réseaux sociaux pour vivre ça.

Alors, si c’est votre habitude, cessez de tagger vos amis virtuels mil fois par jour ou sur chacun de vos post. Ok, publier une vidéo d’un poisson qui danse vous amuse, mais personne ne vous dit que ces sujets intéressent vos amis virtuels.

Ne croyez pas qu’ils sont comme vous à fond dans les clashs virtuels. Donc, réfléchissez avant de les tagger dans toute vidéo ou post en relation avec votre passion. C’est la vôtre, pas celle de tout votre réseau alors de grâce, cessez de tagger à tort et à travers. Le risque, c’est voir vos messages finir dans les spams. Ou pire, être off des contacts de vos virtuels amis ni vu ni connu.

Pour vous, 3 conseils pour en finir avec les identifications intempestives

Le guide en 3 pour cesser de jouer les taggers compulsifs

1
« Sur un sujet avant de tagger, je m’assurerai que le thème puisse intéresser mon ami »

Je reviens à la vidéo du poisson qui danse. Si en x ans d’amitié virtuel vous n’avez vu votre ami partager ou s’extasier sur ce genre de vidéo, alors pitié, cessez de le tagger sur ce genre de post !

2
« Parcimonieux je serai, lorsque je tagge mes contacts »

Avez-vous sur votre liste ces gens qui vous tagge sur tout, absolument tout, non pas une, mais jusqu’à 3 à 5 fois/jour ? Alors taggeuses et taggeurs compulsifs, pour une fois, soyez pingres et très avares avec vos tags. En un mot, réduisez la cadence.

3
« Le réseautage c’est génial, mais savoir raison garder j’essaierai »

Une phrase qui devrait être un mantra pour ceux-là qui mutualisent leurs mauvaises habitudes. Non content de vous tagger mil fois sur Facebook par exemple, ils vous envoient le même message sur TOUS les autres réseaux en commun. Même vidéo du poisson qui danse sur Whatsapp, Messenger, votre inbox Instagram, telegram, etc. STOP ! Par K.P.

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :