Actualités, NEWS

Régionales au Cameroun : quels partis y vont, quels partis boycottent

Cameroun - Cameroon - Ongola Ewondo - Yaoundé map carte panneau

Régionales au Cameroun : quels partis y vont, quels partis boycottent

Les élections régionales ont lieu le 6 décembre au Cameroun. Les candidats doivent avoir 23 ans révolus, et ont jusqu’au 22 septembre pour déposer leur candidature. Deux semaines plus tard (le 7 octobre) la liste des candidats retenus sera connue.

Côté partis politiques, voici qui participe aux régionales camerounaises et qui les boycottent. On sait déjà que le MRC et le SDF, n’y seront pas. En revanche, le RDPC (parti au pouvoir), le PCRN de Cabral Libii y seront. @dzaleu.com – M.Z.


DZALEU MAG - 01 - Spécial Beauté et Cuisine

CRTV News – Élections régionales: partis politiques sur la liste d’éligibilité

Quelques jours après la convocation des collèges électoraux par le président de la République, certains partis politiques sont allés à la planche à dessin. Environ deux mois avant le jour du vote, chaque parti mobilise des partisans en vue d’approuver des candidats en tant que délégués de division.

Certains partis politiques comme le NUPD, le PCRN et le RDPC sont enthousiastes et ont perçu la convocation des collèges électoraux par le Président de la République comme une opportunité pour leurs partis de se positionner efficacement et de contribuer au développement local.

Dans une élection où le vote est fait par les conseillers municipaux des partis qui ont obtenu un bon nombre de sièges lors du 9 février, les élections municipales et législatives jumelles sont perçues comme étant à l’avant-garde de la préparation.

UNDP

L’Union nationale pour la démocratie et le progrès de Bello Bouba Maïgari, NUDP, est l’un des principaux partis d’opposition qui bénéficie d’accords de longue date avec le parti au pouvoir. L’allié du RDPC bénéficie d’une certaine influence politique dans le nord du pays.

Le NUDP compte 275 conseillers municipaux à Meiganga et Ngaoundéré 3 dans la région de l’Adamaoua. Le Parti compte également 41 conseillers municipaux à Banyo, 35 à Djerem, 101 à Mayo-Tsanaga et 118 à Vina, tous dans les régions du Nord.

Outre les chefs traditionnels, le parti prévoit déjà 43 délégués.

PCRN

Le Parti camerounais pour la réconciliation nationale, PCRN, compte un total de 206 conseillers municipaux dans sept conseils. Le parti de Cabral Libii compte la majorité de ses conseillers municipaux dans la région du Centre, principalement dans les conseils municipaux de Ngog Mapubi, Eseka, Matomb, Makak, Messondo et Massock Song Loulou.

NSFC

Un autre allié du RDPC est également dans la course. Le Front National de Salut du Cameroun, NSFC d’Issa Tchiroma Bakary avec une vingtaine de conseillers des communes de Lagdo et Pitoa dans la région nord.

RDPC

Parti au pouvoir avec 87% des 360 communes du Cameroun, le RDPC bénéficie d’une majorité confortable. Il a remporté le plus grand nombre de conseils lors des élections jumelles du 9 février 2020. L’écrasante majorité des régions donne au parti une place de choix lors des prochaines élections. Source

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :
je-m-abonne-a-dzaleu-button
Abonnement illimité à 1 €/mois