Actualités, NEWS

Race of Hope au Mont Cameroun 2021: Coup d’envoi ce samedi 27 février

Race of Hope au Mont Cameroun 2021: Coup d’envoi ce samedi 27 février

Le coup d’envoi de la 26e édition de la Race of Hope du Mont Cameroun a lieu ce samedi 27 février 2021 à Buea (Sud-Ouest). Plus de 500 athlètes de 10 pays participeront dans les catégories junior, senior et vétéran. le thème de cette année : « La paix, ingrédient de la construction d’une nation ».  

CRTV – La région du Nord-Ouest était en tête de la course de l’espoir du Mont Cameroun 2020. Godlove Gabsibuin, 32 ans, de la région du Nord-Ouest, est sorti vainqueur de la compétition. C’était pour la cinquième fois après une séquence de victoires en 2012, 2013, 2015 et 2019. Il a bouclé le parcours en 4 heures 34 minutes.  

Dans la catégorie féminine, l’ancienne championne, Tata Catherine, 22 ans, de Kumbo est sortie gagnante. Dans la catégorie masculine junior, Saw Saidou Habila est monté sur le podium pour le premier prix. Du côté des Junior femmes, c’était Ndifon Pamela.  

Histoire et évolution de la Course de l’espoir  

Le premier concours a été organisé en 1973 par la brasserie Guinness Cameroun. Seuls les hommes y ont participé. Les 3 premières éditions ont été remportées par des coureurs Bakweri locaux. Le tout premier vainqueur a été John Ekema qui a parcouru 36 km en 5 heures et 47 minutes.  

Au cours des trois premières courses, il y avait des histoires d’événements surnaturels sur la montagne couverte de brouillard qui ont effrayé les non-autochtones à participer. Tout cela changera en 1976 lorsque le révérend Père Walter Stifter, un clergé italien qui vivait dans une paroisse de Banyo dans la région du Nord, remporta la course en 1976, 1977 et 1978. Il établissait ainsi un record de trois victoires successives pour la première fois à l’époque. Il est décédé au début de l’année dernière et sera honoré à titre posthume lors de cette 26e édition.  

La catégorie féminine a été introduite plus tard en 1982 avec Emelia Mojoko Ngondja  

Elle fut la première femme gagnante, avec un chrono de 5 heures et 48 minutes. Huit ans après, la ligne de départ a été déplacée de la place Bongo au stade Molyko Omnisport. Guiness Cameroon, seule promotrice de la course, s’est retirée de l’organisation après la dernière édition en 1992. Cette année-là, les vainqueurs étaient Thomas Tatah pour la catégorie Hommes et Embelle Christina Efonge pour la catégorie féminine.  

En 1995, le gouvernement a pris le relais et depuis lors, la participation n’a cessé d’augmenter. Quelques années plus tard, le premier promoteur de la course est revenu. Guiness Cameroon a signé un partenariat avec la Fédération camerounaise d’athlétisme pour reprendre le navire sponsor de la Race of Hope du Mont Cameroun.  

Depuis 2010, les gagnants sont tous des Camerounais. Sarah Etonge, fille du sol, est considérée comme la reine de la montagne. Elle détient le record le plus élevé dans la catégorie féminine. Elle a remporté le concours 7 fois dont 4 de suite. Aujourd’hui, la course de l’espoir du mont Cameroun est devenue un événement international qui amène les visiteurs dans la ville de Buea. Source : CRTV (English)

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :