Actualités

Queen Sono, première série africaine sur Netflix

Queen Sono, série originale Netflix avec Pearl Thusi

Queen Sono, première série africaine sur Netflix

Depuis l’annonce décembre 2018, les fans s’impatientaient de voir la première série originale Netflix 100% africaine. C’est chose faite, « Queen Sono » arrive sur la plateforme de streaming le 28 février 2020.

Queen Sono met en avant une espionne sud-africaine (Pearl Thusi) naviguant entre déboires personnels et vie professionnelle. Des années après l’assassinat de sa mère, Queen Sono est devenue un agent secret d’une redoutable efficacité. Sa dernière mission, aussi dangereuse que capitale, va l’amener à se replonger dans les circonstances troublantes de la mort de sa mère.

Rejoignez-nous sur Telegram
Infos & Analyses : @dzaleumedia 

Vidéos Styles de vie : @dzaleumediavideos



Queen Sono est produit par Tamsin Andersson, avec à la création, le Sud-africain Kagiso Lediga (Catching Feelings). Dans ce film, on y retrouvait déjà l’actrice Pearl Thusi. Âgée de 31 ans, Pearl Thusi a été à 15 ans première dauphine du concours de beauté Miss Teen South Africa, puis Miss KwaZulu-Natal en 2005.

Pearl Thusi est aussi connue pour avoir joué dans la série américain « Quantico ». Outre la comédie, c’est une jeune femme d’affaires à la tête notamment d’une marque capillaire. Installée aux Etats-Unis, elle est revenue dans son pays (Afrique du Sud), car convaincue que l’industrie du loisir culturel a de l’avenir sur le continent.

Rejoignez-nous sur Telegram
Infos & Analyses : @dzaleumedia 

Vidéos Styles de vie : @dzaleumediavideos

Face à la saturation du marché occidental, Netflix comme beaucoup, mise sur le continent africain

Outre des films premium made in Nollywood (Nigeria), la plateforme fait un pas en avant en produisant sa première série africaine. Entièrement tourné par un cast sud-africain et une équipe toute aussi sud-africaine, Queen Sono a été tourné dans plus de 30 lieux, en Afrique du Sud comme à l’extérieur, Kenya, Zanzibar, etc.

Pour ses concepteurs, la série se devait de montrer l’Afrique actuelle telle qu’elle est, avec ses villes, ses quartiers, ses townships (bidonvilles), ses tendances, ses classes moyennes, sa richesse comme sa pauvreté.

Queen Sono veut montrer une Afrique loin des fantasmes et de l’uniformisation

Queen Sono « présente une esthétique africaine à l’écran que le reste du monde n’a jamais eu la chance de voir … explorer les origines des tendances contemporaines à travers les yeux africains et l’étendue des idées que ce vaste continent a à offrir », pour Dorothy Ghettuba, une des responsables Afrique chez Netflix.

Pour Kagiso Lediga le créateur de Queen Sono, la série est définitivement « panafricaine » dans son esprit. Pour lui, si Queen Sono plaît au public africain, alors il plaira au monde. Rendez-vous le 28 février 2020 pour en juger. ©Dzaleu.com

je-m-abonne-a-dzaleu-button
Newsletter Dzaleu.com : abonnez-vous pour ne rien manquer !

.

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :