Grand angle, NEWS

Peut-on (encore) aujourd’hui se poser des questions? Le cas Nicki Minaj

Peut-on (encore) aujourd’hui se poser des questions? Le cas Nicki Minaj

En racontant la mésaventure de l’ami d’un cousin, Nicki Minaj ne s’attendait sans doute pas à la déferlante médiatique qui a suivi. Surtout, celle-ci amène à se demander si aujourd’hui, il est toujours possible de se questionner sans être catalogué, ou mis dans une case.

La rappeuse d’origine trinidadienne a fait le buzz cette semaine avec une anecdote. Celle-ci peut faire sourire, mais pointe en réalité du doigt un thème bien actuel : les vaccins contre le Covid-19 et leurs effets secondaires.

Nicki Minaj a posté ce message sur son compte Twitter lundi 13 septembre :

Les réactions ne se sont pas fait attendre

Le message est lu et retwitté et devient très vite viral. Normal, Nicki Minaj est suivie par près de 23 millions de personnes rien que sur Twitter, 157 millions sur Instagram, 41 millions sur Facebook, juste un aperçu de son audience. Si la mésaventure de l’ami de son cousin fait sourire certains, derrière, le débat tourne rapidement sur les effets secondaires du vaccin.

Le post de Nicki Minaj aura tellement d’impact qu’il suscitera des réactions au plus haut niveau. Mardi 14 septembre lors d’une conférence de presse, le chef du gouvernement britannique a été interrogé à propos de ce tweet devenu tendance.

Réponse de Boris Johnson : il n’est pas aussi familier avec les œuvres de Nicki Minaj qu’il devrait probablement l’être. La rappeuse à son tour postera un autre tweet :

« Transmettez ceci au premier ministre et faites-lui savoir qu’ils ont menti sur moi.
Je lui pardonne. Personne d’autre. Seulement lui. 🙃 »

Nicki Minaj agace médias et « grands » de la planète

Dans son tweet à Boris Johnson, Nicki Minaj l’accompagnera d’une petite vidéo où elle imite l’accent anglais. Ce qui n’a pas été du goût de tout le monde. Il suffit d’un tour dans la presse américaine ou même française, pour s’en rendre compte.

En France, la majorité des titres relatant l’incident, parlent de Nicki Minaj en des termes peu flatteurs. Un va jusqu’à titrer : « Nicki Minaj refuse de se faire vacciner… et contracte le Covid » (Lefigaro.fr)

Or, Nicki Minaj a été contaminée avant d’annoncer qu’elle comptait mieux se renseigner avant toute vaccination. Ce n’est donc pas le fait de ne pas être vaccinée qui explique sa contamination, comme le suggère le titre.

Contrairement à Boris Johnson, Chris Whitty, principal conseiller scientifique du gouvernement britannique, a été moins subtil. Interrogé au sujet des propos de l’artiste, il a répondu :

« Il y a un certain nombre de mythes qui circulent, dont certains sont clairement ridicules [et] ont clairement pour simple but de faire peur. Il s’agit de l’un d’entre eux ».

Aux Etats-Unis, la Maison Blanche proposera un dialogue avec la rappeuse

Nicki Minaj s’est vue invitée à un échange téléphonique avec un des médecins de la présidence. Le but étant de la rassurer et de la convaincre des bienfaits de la vaccination.

Il faut dire que la jeune femme de 39 ans avait avant son anecdote sur l’ami de son cousin, suscité beaucoup de remous en annonçant son absence au MET gala. Evènement très suivi, il attire pléthore de stars et personnalités. Nicki Minaj a twitté ne pas s’y être rendue car un pass sanitaire était exigé.

La presse américaine de son côté, a abondamment repris les propos de la rappeuse avec des titres tendant à prouver qu’elle serait antivaccin.

De son côté, Nicki Minaj ne se laisse pas faire, twittant à volonté pour dire que ses propos sont détournés.

Les vaccino-sceptiques eux, ont trouvé là une occasion de plus pour attirer l’attention sur la vaccination, parfois avec beaucoup d’humour comme ici :

L’attitude prudente de Nicki Minaj passe mal

Mercredi 15 septembre, deux jours après le fameux tweet, le ministre de la Santé du Royaume-Uni, Sajid Javid, en a profité pour envoyer un message à toutes les célébrités tentées de faire preuve de scepticisme sur le vaccin :

« S’il vous plaît, ne faites pas cela. Vous faites vraiment du mal aux gens parce que les vaccins sauvent des vies et en répandant des mensonges, c’est l’inverse que vous faites« , a-t-il déclaré.

Très rapidement, le tweet de Nicki Minaj a donné lieu à un hashtag #BallGate (comme « Boules », sic !) et plusieurs dessins humoristiques. Quatre jours après, sur Twitter, la polémique continue. Ce qui permet de voir que Nicki Minaj, attaquée de toutes parts, reçoit aussi beaucoup de soutiens. Surtout, la jeune femme n’en démord pas. Selon elle, il est légitime de se poser des questions, d’où son désir de se renseigner plus avant de se vacciner.

.

Nicki Minaj en quelques mots…

La jeune femme est née le 8 décembre 1982 à Trinidad-and-Tobago, et son véritable nom est Onika Tanya Maraj.

Nicki Minaj est une métisse. En effet, son père est d’ascendance indienne, et sa mère de descendance africaine. Elle est arrivée aux Etats-Unis à l’âge de 5 ans.

Nicki Minaj a grandi dans le Queens. Elle est mariée depuis deux ans à son ami d’enfance et amour de jeunesse Kenneth Petty. Le couple a eu la joie d’accueillir son premier enfant le 30 septembre 2020.

Sur son compte Instagram de 157 millions de followers, Nicki Minaj partage régulièrement des instants de vie de son petit prince, au grand plaisir de ses fans. ©Dzaleu.com

Article Grand Angle – ©DZALEU.COM

Newsletter Dzaleu.com : abonnez-vous pour ne rien manquer !

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :