Culture, NEWS, Premium

« Derrière le sourire du masque »… Il s’en passe des choses !

« Derrière le sourire du masque »… Il s’en passe des choses !

Le saviez-vous?

Plus de 80% des artefacts et objets cultuels africains sont détenus sans des musées occidentaux et collections privées, des objets volés durant la colonisation notamment, tandis qu’ils étaient officiellement traités de « diaboliques » par l’église militaires, prêtres et autres « explorateurs » se livraient à un pillage systématique. Et ce trafic continue de nos jours…

C’est un des thèmes abordés dans le roman de l’écrivain Mbarga Joseph, qui était récemment parmi les auteurs à la une du festival Lire à Douala (LAD) avec le bien-nommé thème : « Savoirs et patrimoines. »

. DZALEU.COM .
Newsletter Dzaleu.com : abonnez-vous pour ne rien manquer !

« Derrière le sourire du masque », c’est une belle histoire policière où la culture nourrit le suspense, où la ville de Douala est racontée au fil de l’intrigue avec une verve qui laisse deviner l’attachement de l’écrivain à cette ville. Ceux qui y habitent adoreront reconnaître les lieux qui constituent une grande partie du cadre de l’histoire, les autres, s’y croiront ou alors auront une furieuse envie d’y aller et sans doute rejoindre « Mvogoua », cette île au centre de l’intrigue.

Vous l’aurez compris, « Derrière le sourire du masque » est un voyage dans tous les sens du terme. Un roman où des femmes enfourchent des motos et … Ah mais non, je n’en dirai pas plus, le mieux est de lire le livre soi-même ! Sorti aux Editions Proximité (Yaoundé, Cameroun), il est disponible aussi en ligne.©Dzaleu.com – Minsili Zanga

4ème de couverture

Daniel Mola est un directeur créatif au sein d’une agence de communication réputée à Yaoundé. Lorsque des difficultés professionnelles apparaissent, il démissionne et devient rédacteur web freelance. C’est dans ce cadre que son ancien professeur d’université, monsieur Bongando, devenu chef traditionnel des Babona, un petit royaume situé sur une île au large de Douala, le contacte pour travailler sur un site web. Pour l’accompagner dans sa mission, Mola choisit Halima Alima, une développeuse ingénieuse toujours prête à trouver des solutions originales aux problèmes les plus complexes. Quand Mola et Alima découvrent au fil du temps des indices sur une organisation complexe d’un vaste trafic d’objets d’arts impliquant plusieurs parties prenantes, ils doivent choisir : se battre pour la communauté Babona ou laisser une organisation internationale de trafiquants ingénieux piller des ressources vitales.

La question du pillage des objets cultuels africains

Icônes noires

En Europe, Russie notamment et Vatican, un grand nombre de vierges noires et autres figures présentes dans la religion, existent. Et les explications réelles sont très loin des officielles.


retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :