Actualités

Cameroun : Yaoundé continue la dématérialisation du paiement des fonctionnaires

Cameroun immeuble Ministère des Finances (Yaoundé)

Cameroun : Yaoundé continue la dématérialisation du paiement des fonctionnaires

Il s’agit pour le Trésor public camerounais d’en finir avec les « bons de caisse » et les soucis y afférant. En premier lieu : la fraude.

« Il n’est pas impossible que dans un proche avenir, nous puissions désormais charger les salaires des agents dans leur carte avec des terminaux installés à différents postes comptables du Trésor. C’est la cible vers laquelle nous sommes en train de cheminer. Elle sera dématérialisée par l’introduction de la monétique comme moyen de paiement des salariés de l’État. »

Ces propos sont d’Achille Nestor Basahag, directeur de la comptabilité publique au ministère des Finances. L’homme s’exprimait devant la presse camerounaise lundi 21 octobre.

La mesure est mise en application dès ce mois d’octobre

Elle concerne les fonctionnaires touchant moins de 100.000 FCFA, soit 146.000 agents publics. Pour l’État, la fin des bons de caisse obéit à un triple objectif :

  • Simplification des procédures
  • Réduction de la fraude avec la sécurisation accrue du fichier des soldes
  • Économies notables car, les bons de caisse, imprimés par une société française, coûtaient 320 millions de FCFA/mois au Cameroun et ce, depuis 1960. C’est ce que nous apprend le site Saimondy.net.

Ça se passe comment concrètement ?

  • Les agents concernés se rendent avec une pièce d’identité et photos d’identité au poste comptable habilité
  • Ils remettent leurs pièces, numéro de matricule de la Fonction publique et coordonnées, téléphone, etc.
  • Ils émargent en signant et leurs empreintes digitales sont récupérées
  • Toutes ces données seront ensuite numérisées

Les agents publics ont 90 jours pour se mettre en règle

Quant aux agents publics avec un salaire supérieur à 100.000 FCFA, le ministère des Finances les incite à ouvrir des comptes bancaires d’ici le 31 décembre 2019. Passé ce délai, ils encourent le risque d’une suspension de salaire. Même délai pour les 146.000 fonctionnaires concernées par la dématérialisation.©Dzaleu.com

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :