Actualités

Mali : Deuil national et manifestation à Bamako après les attaques de Boulkessy et Mondoro

Carte du Mali, Afrique de l'ouest, sahel, Cedeao

Mali : Deuil national et manifestation à Bamako après les attaques de Boulkessy et Mondoro

Au moins 25 soldats maliens ont perdu la vie en début de semaine, lors de combats dans le centre du pays. Dans la nuit de dimanche à lundi, les camps de Boulkessy et Mondoro ont été la cible d’attaques que le gouvernement malien attribue aux djihadistes.

Le bilan des violents combats s’est soldé par au moins 25 militaires tués, une soixantaine de disparus et 15 djihadistes tués selon le gouvernement.

Deuil national et manifestation de colère

C’est le bilan le plus lourd subi par l’armée malienne depuis cette année. Le président Ibrahim Boubacar Keïta a déclaré un deuil national de trois jours, qui a débuté hier jeudi 3 octobre.

Mercredi encore, des forces conjointes armée malienne et militaires de l’opération « Barkhane » patrouillaient pour ratisser la zone.

Cela n’a pas empêché la population de dire son ras-le-bol, face à cette violence où les militaires maliens payent un lourd tribut. Mercredi 2 octobre à Bamako, des centaines de femmes et de jeunes se sont rassemblés pour manifester leur colère. Ils reprochent notamment au gouvernement de minorer les pertes militaires, et de ne pas dire toute la vérité tant au niveau des morts, que de l’équipement des forces maliennes face aux terroristes. ©Dzaleu.com

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :