Actualités

Xénophobie : Buhari en Afrique du Sud exige plus de sécurité pour les étrangers

Muhammadu Buhari, prédident nigérian

Xénophobie : Buhari en Afrique du Sud exige plus de sécurité pour les étrangers

Le président nigérian achève ce vendredi 4 octobre sa visite de trois jours en Afrique du Sud. Arrivé mercredi, Buhari a rencontré son homologue sud-africain Cyril Ramaphosa. Au programme, les relations entre les deux pays et surtout, la prévention de nouvelles violences contre d’autres Subsahariens.

Le mois dernier, l’Afrique du Sud avait été le théâtre d’une poussée de violences xénophobes dirigées contre d’autres Africains. Cet épisode avait choqué l’opinion africaine, suscitant de nombreuses réactions pour condamner ces actes. En retour, des représailles avaient eu lieu contre des intérêts sud-africains, notamment à Lagos, Abuja ou encore en Zambie. 12 personnes sont mortes suite à ces violences.

Jeudi 3 octobre, Buhari et Ramaphosa ont annoncé plus de coopération entre le Nigeria et l’Afrique du Sud, notamment au niveau de leurs polices.

Pendant son séjour, Buhari devait aussi rencontrer des représentants de la forte communauté nigériane en terre sud-africaine, afin de les rassurer.

Buhari invite l’Afrique du Sud à mieux protéger les étrangers sur son sol

Tout en assurant que le Nigeria et l’Afrique du Sud allaient tout mettre en oeuvre pour prévenir de nouvelles violences, Mohammadu Buhari a invité son pays hôte à agir fermement pour mieux protéger les étrangers installés sur son sol.

« Nous appelons au renforcement et à l’application de toutes les mesures nécessaires pour prévenir la répétition de [ces violences] qui menacent non seulement nos solides relations bilatérales mais aussi notre vision d’une Afrique forte et prospère », a notamment déclaré le résident nigérian. ©Dzaleu.com

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :