Actualités

Ramaphosa s’excuse pour les violences sud-africaines

Violences en Afrique du Sud

Samedi 14 septembre, le Zimbabwe a rendu un hommage national à Robert Mugabe, devant un parterre de chefs d’État africains.

Parmi eux, Cyril Ramaphosa, président sud-africain. Le public a commencé à le huer et à le siffler au début de son discours, en lien avec des violences contre d’autres Subsahariens en Afrique du Sud.

Finalement, Cyril Ramaphosa a pu s’exprimer, amenant peu à peu le public à l’applaudir, notamment lorsqu’il s’est excusé au nom de ses compatriotes.

Travailler dur pour l’unité africaine, dans l’esprit de Mugabe

DZALEU.COM : African Lifestyle Magazine : Ciryl Ramaphosa end Emmerson Mnangagwa during Mugabe national homage at Harare
DZALEU.COM : African Lifestyle Magazine
Cyril Ramaphosa end Emmerson Mnangagwa during Mugabe national homage at Harare

«Nous allons travailler dur pour promouvoir la cohésion sociale et vivre aux côtés de personnes d’autres parties du continent. C’est parce que nous voulons le faire dans l’esprit de Mugabe, sur lequel il a travaillé dur toute sa vie (…) Au cours des deux dernières semaines, nous avons eu des défis, dont certains s’adressaient à des ressortissants d’autres pays. Cela a entraîné la mort et des blessures chez d’autres personnes, dont certaines étaient des ressortissants d’autres pays, mais la majorité d’entre elles étaient des Sud-Africains « , a déclaré Cyril Ramaphosa.

Ramaphosa s’excuse pour les violences sud-africaines contre des étrangers

« Je me tiens devant vous pour vous présenter mes excuses pour ce qui s’est passé dans notre pays », a déclaré le chef de l’Etat sud-africain.

« Ce qui s’est passé en Afrique du Sud va à l’encontre de l’unité du peuple africain défendue par le président Mugabe, Oliver Tambo et Nelson Mandela (…) Chers Zimbabwéens, Africains, nous travaillons d’arrache-pied pour encourager tout notre peuple à embrasser les gens de tous les pays africains « , a-t-il poursuivi sous des applaudissements nourris.

Après la cérémonie nationale, la dépouille de Robert Mugabe devrait retourner à Kutama, son lieu de naissance en pays Shona, pour une cérémonie réservée à sa famille et à sa communauté. Ensuite, le père de l’indépendance du Zimbabwe devrait être enterré au Monument national des héros en octobre. ©Dzaleu.com

je-m-abonne-a-dzaleu-button
retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :