Actualités

Cameroun : Grand dialogue national prévu d’ici fin septembre

Paul Biya, président du Cameroun

Cameroun : Grand dialogue national prévu d’ici fin septembre

La grande annonce du très attendu discours de Paul Biya, est la tenue d’un dialogue national d’ici la fin du mois au Cameroun.

Dans un discours d’une demi-heure suivi par près de 20,000 internautes uniquement sur Facebook, Paul Biya est longuement revenu sur la crise anglophone, sa genèse, ainsi que les tentatives de récupérations dont les revendications corporatistes de départ ont été victimes.

Rappelant que suite aux demandes de ces concitoyens d’expression anglophone, le gouvernement avait mis en place des réponses concrètes, Paul Biya n’a pas manqué de souligner à quel point ces revendications avaient été récupérées par des groupes aux intérêts troubles, pour aboutir à des revendications sécessionnistes, et les atrocités qui ont suivi.

je-m-abonne-a-dzaleu-button

Pendant près de 20 minutes, Paul Biya se livrera à un véritable cours-exposé sur la situation socio-politqiue, et toutes les actions menées pour sortir de la crise : appel à déposer les armes, mise en place d’un dispositif de désarmement, plan d’rgence pour le NoSo, etc.

A ce moment, il apparaît évident que le discours présidentiel ne portera aucunement sur une quelconque grâce des prisonniers accusés d’avoir attenté à la sécurité du Cameroun, encore moins à une démission, une des hypothèses qui a agité la Toile camerounaise depuis lundi, lorsque Mvondo Ayolo, Directeur du Cabinet civil de la Présidence, a annoncé l’allocution du chef de l’Etat.

Paul Biya a plutôt annoncé qu’il continuera la tâche que lui ont confié les électeurs Camerounais.

La grande annonce : la tenue d’un grand dialogue national « sans exclusive »

Il aura lieu d’ici la fin du mois, et sera conduit par Joseph Dion Ngute, Premier ministre du Cameroun, issu de la région anglophone (Sud-Ouest, Ndlr), comme l’a rappelé le président.

Toutes les forces vives de la Nation prendront part à ce dialogue, les politiques, la société civile, l’armée, la diaspora, etc. Si le sujet principal portera sur le NoSo, Paul Biya a fait savoir que le dialogue national va au-delà. Il concernera de facto toutes les régions et portera autant sur le vivre-ensemble, que le bilinguisme ou la le multiculturalisme dans un pays où cohabitent plus de 250 ethnies.©Dzaleu.com

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :