Actualités

Gratuité de l’école primaire au Congo-Kinshasa dès cette rentrée ?

Enfants à l'école - Afrique

Gratuité de l’école primaire au Congo-Kinshasa dès cette rentrée ?
Photo à titre d’illustration uniquement – ©DR

La RDC souhaiterait concrétiser cette promesse de campagne d’Etienne Tshisekedi, et ce dès cette rentrée scolaire 2019-2020. Preuve de la volonté de Kinshasa, la tenue le 22 août dernier d’une table-ronde devant permettre de définir les modalités pratiques d’une gratuité de l’école primaire dès le 2 septembre (jour de la rentrée en RDC, Ndlr).

Mais pour de nombreux parents Congolais, si cette mesure est accueillie avec satisfaction, tous ont en tête la question des primes versées aux enseignants, un budget conséquent. Pour la gratuité de l’école, le gouvernement a annoncé qu’il s’agira de prendre en charge les frais de scolarité liés au primaire, une mesure qui ne devrait concerner que les écoles publiques.

Un système scolaire de base marqué par des frais variés supportés par les parents

En RDC, les parents d’élèves doivent en effet s’acquitter de divers frais allant des frais d’identification, aux frais de bulletin, assurance, organisation d’examen, etc. un système qui a permis pendant des décennies au Congo-Kinshasa de faire reposer une partie du coût de l’Education nationale sur les parents, le pays ne pouvant pas toujours payer les enseignants. Revers de la médaille, les frais divers et variés se sont multipliés, leur coût laissant de nombreux enfants hors du système scolaire de base, leurs parents ne pouvant assumer des frais pouvant très rapidement grimper en fonction des établissements.

On comprend dès lors que la gratuité de l’éducation de base ait été une des promesses de campagne du nouveau président.

Toutefois, de nombreux Congolais en appellent à une réforme totale du système éducatif au-delà du primaire, et pas uniquement sur la question des frais. Pour ces derniers, injonction a aussi été faite aux établissements qui auraient déjà reçu divers frais des parents d’élèves, de restituer ces derniers sous peine de sanctions. Restez connectés avec nous sur Facebook et Instagram pour ne rien rater de notre actualité.©Dzaleu.com

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :