Actualités, NEWS

Brésil : Schéma vaccinal complet désormais exigé aux voyageurs internationaux

Brésil : Schéma vaccinal complet désormais exigé aux voyageurs internationaux

Les Brésiliens non vaccinés et les résidents étrangers doivent aujourd’hui subir une quarantaine de 5 jours. Depuis le 11 décembre 2021, ils doivent en plus être complètement vaccinés, ce qui ne les exempte pas de test.

Le président brésilien Jair Bolsonaro avait rejeté à plusieurs reprises les demandes du régulateur de la santé de l’État Anvisa d’exiger une preuve de vaccination des visiteurs internationaux. mais, le juge de la Cour suprême du Brésil, Luis Roberto Barroso, a décidé que le Brésil devait exiger une preuve de vaccination pour les visiteurs cherchant à entrer dans le pays.

. DZALEU.COM .
Newsletter Dzaleu.com : abonnez-vous pour ne rien manquer !

Article traduit *

(Merco Press) – La Cour suprême fédérale du Brésil a ratifié en plénum une décision préliminaire du juge Luis Roberto Barroso. Selon celle-ci, les autorités chargées des migrations exigent des voyageurs étrangers qu’ils présentent une preuve de vaccination contre le COVID-19. Et ce, avant d’être autorisés à entrer dans le pays.

La mesure vise à empêcher la propagation de la variante Omicron selon les défenseurs de cette mesure. Les résidents étrangers non vaccinés seront autorisés à passer les frontières, a-t-on annoncé.

Avec 6 voix de la Cour de 11 membres, il a été décidé que la mesure du certificat de vaccination resterait en vigueur. Outre Barroso, les juges Cármen Lúcia, Alexandre de Moraes, Rosa Weber, Edson Fachin et le juge en chef Luiz Fux ont soutenu le certificat de vaccination.

Rejoignez-nous sur Telegram
Reinfo et société : @dzaleumedia 
Vidéos archives : @dzaleumediavideos
Styles de vie : @dzaleumag 
Langue Beti : @dzaleu_ekang

Jair Bolsonaro s’oppose au certificat de vaccination

Pour le président brésilien, c’est une mesure par laquelle la « liberté » de décision des citoyens est entravée. Le procureur général a déposé un recours devant le STF contre le caractère obligatoire du certificat.

Selon la justification de Barroso, les Brésiliens d’origine et les résidents étrangers qui retournent dans le pays sans avoir été vaccinés peuvent entrer mais devront subir une quarantaine de cinq jours. Après quoi, ils devront effectuer un test RT-PCR.

Le juge Barroso a également décidé qu’afin d’éviter les embouteillages à l’arrivée, les compagnies aériennes doivent exiger une preuve de vaccination de leurs passagers avant de les laisser embarquer sur leurs vols.

Jair Bolsanoro, président brésilien, un antivaccin convaincu

« Le ministre Luís Roberto Barroso précise que le contrôle des preuves de vaccination peut être effectué, en règle générale, par les compagnies aériennes au moment de l’embarquement. Comme cela se fait déjà avec le test PCR et la déclaration à Anvisa », selon un communiqué du STF.

L’Association brésilienne des compagnies aériennes (Abear) a déclaré que « ses membres demandent déjà le certificat de vaccination d’embarquement au Brésil, comme l’a décidé le ministre Luís Barroso (STF), et attendent la publication d’un nouveau décret gouvernemental pour normaliser les règles d’entrée dans le pays.

Le passeport vaccinal a été proposé par Anvisa au gouvernement fédéral, auquel Bolsonaro s’est catégoriquement opposé. Il n’est pas vacciné contre le Covid-19.

Le 9 décembre, le gouvernement avait publié une ordonnance exigeant soit une preuve de vaccination, soit une quarantaine obligatoire pour toute personne non vaccinée souhaitant entrer au Brésil. Mais à la suite d’une cyberattaque contre le logiciel du ministère de la Santé, la mesure a été suspendue. [Source]

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :