Actualités, NEWS

Centrafrique : La ministre des Affaires étrangères répond à Jean-Yves Le Drian (France)

Centrafrique : La ministre des Affaires étrangères répond à Jean-Yves Le Drian (France)

Climat très tendu entre Bangui et Paris. Comme au Mali, la présence des paramilitaires russes fait beaucoup réagir les autorités françaises.

Invité dans C dans l’air sur France 5, le chef de la Diplomatie française a durement critiqué la Russie en s’en prenant une nouvelle fois au groupe Wagner. Selon M. Le Drian, il « s’est substitué à l’autorité centrafricaine. »

« Wagner c’est d’abord une société de mercenaires russes qui fait la guerre par procuration », a déclaré M. Le Drian.

. DZALEU.COM .
Newsletter Dzaleu.com : abonnez-vous pour ne rien manquer !

A la question de la journaliste, à savoir qu’il n’y avait aucun doute sur cette affirmation, M. Le Drian dira :

« Même si la Russie s’en défend, la lisibilité est tellement forte que ça ne trompe personne. Lorsqu’ils [Wagner] pénètrent dans un pays, ils multiplient les violations, les exactions, les prédations pour se substituer parfois même à l’autorité du pays. L’exemple le plus spectaculaire c’est la République centrafricaine où pour pouvoir se payer, ils confisquent la capacité fiscale de l’Etat. »

Réaction de son homologue centrafricaine, Sylvie Baipo Temon. Pour elle, les propos de Jean-Yves Le Drian sont « mensongers. »

La ministre Baipo-Temon juge « inacceptables » les propos de son homologue français

Invitée sur la chaîne panafricaine Afrique Media, à la question de savoir si Wagner s’est effectivement « substitué à l’autorité de l’Etat » comme l’a déclaré le ministre des Affaires étrangères de la France.

« Les propos de mon homologue français sont totalement inacceptables parce qu’ils sont mensongers. Ils ne représentent pas la réalité de ce qui se passe en République centrafricaine. Il n’y a aucune accaparation. »

Pour elle, « Il y a une volonté d’infantiliser la République centrafricaine. Il y a un certain nombre de menaces qui sont portés à l’encontre de la République centrafricaine. »

je-m-abonne-a-dzaleu-button

.

La Centrafrique a le droit de choisir ses partenaires

Fustigeant les propos du président Emmanuel Macron auparavant, Madame Baïpo-Temon rappelle que la RCA est « un pays autonome, indépendant, souverain, qui est en droit de pouvoir faire appel à des partenaires » comme la fédération de Russie.

Enfin, elle invite la France à gérer sa guerre de communication autrement avec la Russie, et laisser la RCA en dehors de celle-ci.

Cet échange montre une nouvelle fois que le torchon brûle toujours entre Bangui et Paris depuis que la Centrafrique a conclu un accord avec la Russie. Celui-ci a permis à cet Etat d’aFrique centrale, de récupérer en moins de huit mois la quasi totalité de son territoire. La RCA était jusque-là en proie à une destablisation endémique malgré la présence des militaires français et d’une force onusienne.©Dzaleu.com – Pacôme K.

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :