Actualités, NEWS

USA : Une faille dans la politique d’immigration pourrait s’avérer dangereuse selon un agent de la DHS

usa etats-unis map carte

USA : Une faille dans la politique d’immigration pourrait s’avérer dangereuse selon un agent de la DHS

Aaron Stevenson est employé du Department of Homeland Security (DHS) ou Sécurité intérieure. Interviewé par Project Veritas, il révèle qu’une « faille » dans la politique d’immigration pourrait permettre à des personnes « potentiellement dangereuses » de rester aux États-Unis

Project Veritas a publié aujourd’hui une nouvelle vidéo présentant une interview d’Aaron Stevenson, un initié du ministère américain de la Sécurité intérieure (DHS), qui travaille en tant que spécialiste de la recherche de renseignements pour les services de citoyenneté et d’immigration des États-Unis (USCIS).

Stevenson a décidé de rendre publiques des informations sur une « crainte raisonnable » qui existe dans la politique d’immigration du gouvernement fédéral. Il s’agit d’une faille qui pourrait permettre à des migrants potentiellement dangereux de rester aux États-Unis sous de faux prétextes. Il s’était déjà entretenu avec Project Veritas dans une interview sous anonymat. Il a décidé cette fois-ci, de dévoiler son identité.

. DZALEU.COM .
Newsletter Dzaleu.com : abonnez-vous pour ne rien manquer !

Voici quelques extraits de la vidéo :

Aaron Stevenson : « Un courriel envoyé par le directeur de l’USCIS, qui nous a informés d’un changement de règle à venir, [qui] va déplacer l’autorité décisionnelle de l’asile défensif loin des juges de l’immigration et la donner aux agents d’asile, qui sont l’USCIS. »

Ur Jaddou, directeur des services de citoyenneté et d’immigration des États-Unis : « Le système proposé vise à réduire les délais de traitement en transférant la responsabilité initiale de l’adjudication de certaines demandes de protection des juges de l’immigration aux agents d’asile de l’USCIS. Cette règle simplifierait le processus d’adjudication pour certaines personnes rencontrées à la frontière ou à proximité. [Celles] placées dans une procédure d’expulsion accélérée, et dont on a déterminé qu’elles avaient une crainte crédible de persécution ou de torture. »

Stevenson : « Cela va être le plus grand changement de politique d’immigration de toute ma vie. Il est fait sans que personne ne sache ce qui se passe. Il n’y a pas eu de couverture pour que le peuple américain sache ce qui se passe. »

Aaron Stevenson : « [Cette nouvelle politique] laisse très peu de responsabilité au public lorsque ce genre d’opération existe. Et lorsque vous ajoutez à cela le fait de donner l’autorité décisionnelle à un agent d’asile plutôt qu’à un juge de l’immigration, vous supprimez tout type de pression publique qu’on pourrait exercer sur les politiques qui se créent »

Aaron Stevenson : « Si les agents chargés des demandes d’asile obtiennent cette capacité, je dirai qu’il s’agira d’une approbation automatique. [Dont] de l’obtention immédiate d’une ‘crainte crédible’ ou d’une ‘crainte raisonnable’ [des demandeurs d’asile]. [Ceci] pour qu’ils puissent rester dans le pays s’ils sont sur le point d’être expulsés… ainsi que leur chemin vers la citoyenneté. »

Le dénonciateur du DHS a ajouté que le public peut se rendre sur le site Regulations.gov/ pour faire entendre sa voix sur des questions d’immigration telles que celles-ci. Selon lui, il va perdre son travail pour avoir rendu l’affaire publique.

  • Dzaleu.com
retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :