Actualités, NEWS

Autriche : Démission de Sebastian Kurz, le plus jeune leader de l’UE

Autriche : Démission de Sebastian Kurz, le plus jeune leader de l’UE

Le Premier ministre autrichien Sebastian Kurz a démissionné après avoir été cité dans une enquête pour corruption. Celui qui depuis 2020 a parfois agacé l’UE par ses critiques de la stratégie vaccinale commune, devrait toutefois rester un personnage clé sur la scène politique autrichienne.

C’est par une brève déclaration samedi 9 octobre dans la soirée, que Sebastian Kurz a confirmé sa démission. Se disant « fier » de son engagement de dix ans au service de son pays, M. Kurz a déclaré : « Mon pays est plus important que moi. C’est l’Autriche, pas moi. »

« Il serait irresponsable de glisser vers des mois de chaos ou d’impasse » {en restant à la tête du gouvernement], a déclaré le Premier ministre partant.

Sebastian Kurz sera remplacé par le ministre des Affaires étrangères, Alexander Schallenberg. C’est lui a désigné son successeur. Comme Kurz, M. Schallenberg est membre du Parti conservateur autrichien dirigé par le Premier ministre démissionnaire.

Selon le site Eminetra, Sebastian Kurz prendra la tête de la faction parlementaire du parti. Ce qui nourrit déjà les spéculations sur son retour au devant de la scène, malgré sa démission.

. DZALEU.COM .
Newsletter Dzaleu.com : abonnez-vous pour ne rien manquer !

De quoi est accusé le Premier ministre démissionnaire

« Sebastian Kurz est soupçonné d’avoir utilisé par le passé des fonds gouvernementaux pour s’assurer une couverture médiatique favorable », selon cet article du Figaro, qui continue :

« Selon le parquet, entre 2016 et 2018, des articles élogieux et des études d’opinion ‘partiellement manipulées’ auraient été publiés en échange de l’achat d’espaces publicitaires par le ministère des Finances, géré à cette époque par les conservateurs.

Sebastian Kurz et neuf autres suspects, ainsi que trois organisations, sont visés par une enquête pour diverses infractions liées à cette affaire. Des perquisitions ont eu lieu mercredi [6 octobre], notamment au siège de l’ÖVP et à la chancellerie. »

Un Premier ministre, le plus jeune de l’UE, parfois en porte-à-faux avec la politique commune sur la vaccination contre le coronavirus

Considéré en 2017 comme le plus jeune Premier ministre au monde (il avait alors 31 ans), Sebastian Kurz s’est aussi fait remarquer en prenant parfois des positions différentes au sujet de la pandémie de coronavirus.

Ainsi, il avait subi de nombreuses critiques en assouplissant les mesures de confinement, comme en février 2021. Pour lui, il était temps de l’alléger afin de permettre la réouverture des commerces et écoles notamment.

Âgé de 35 ans, Sebastian Kurz est chancelier général (Kantzler, sorte de Premier ministre) depuis 2017.

L’homme politique né le 27 août 1986 à Vienne, est aussi le président fédéral du Parti populaire autrichien depuis 2017.

De même, Sebastian Kurz a dénoncé les contrats liés aux vaccins contre le Covid-19 fin mars 2021.

Sebastian Kurz pointait en particulier une répartition inégale entre pays, demandant une « transparence totale sur les accords conclus. »

N’hésitant pas à critiquer les lourdeurs de la politique d’achats des vaccins, Sebastian Kurz avait menacé de recourir au vaccin Sputnik de la Russie.©Dzaleu.com

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :