Actualités, NEWS

Facebook sous le coup d’une enquête de l’Etat de Floride pour violation présumée de lois électorales

Facebook sous le coup d’une enquête de l’Etat de Floride pour violation présumée de lois électorales

La Floride va enquêter sur Facebook à propos d’une éventuelle violation des lois électorales de l’Etat. Via un programme nommé « Xcheck », le groupe de Mark Zuckerberg a exempté des « Vip » des règles appliquées au reste des utilisateurs.

Dans une lettre envoyée à la secrétaire d’État Laurel M. Lee, le gouverneur de Floride Ron DeSantis lui a ordonné d’enquêter sur Facebook pour des violations présumées des lois électorales. Une ingérence présumée que le gouverneur républicain goûte peu, selon cet article de du site officiel du gouvernement de Floride.

« Les Floridiens méritent de savoir à quel point ce titan d’entreprise a influencé nos élections. C’est pourquoi je demande au secrétaire Lee d’utiliser tous les moyens légaux pour découvrir les violations des lois électorales de Floride », écrit Ron DeSantis.

La lettre du gouverneur vient après un article du Wall Street Journal qui affirme que Facebook a durant plusieurs élections, exempté certains utilisateurs de ses propres règles.

« Facebook affirme que ses règles s’appliquent à tous. Les documents de l’entreprise révèlent une élite secrète qui est exemptée », titrait alors le WSJ. On apprenait dans cet article du 13 septembre 2021 qu’un « programme connu sous le nom de XCheck a donné à des millions de célébrités, de politiciens et d’autres utilisateurs très en vue un traitement spécial, un privilège dont beaucoup abusent. »

. DZALEU.COM .
Newsletter Dzaleu.com : abonnez-vous pour ne rien manquer !

L’article du WSJ se base sur des documents internes obtenus par le journal

Ces documents montrent que Facebook a accordé à certains utilisateurs la liberté de ne pas respecter les normes communautaires de la plateforme sans la menace d’une action coercitive. Ces utilisateurs privilégiés figuraient sur une « liste blanche » élaborée à huis clos par Facebook. Le groupe était le seul à connaître les règles de sélection de ces utilisateurs « Vip. ».

« Ce n’est pas un secret que les censeurs de Big Tech ont longtemps appliqué leurs propres règles de manière incohérente. Si ce nouveau rapport est vrai, Facebook a violé la loi de la Floride pour mettre son doigt sur de nombreux scrutins étatiques et locales », écrit Ron DeSantis.

« L’idée que Facebook manipule clandestinement les élections est un affront aux principes fondamentaux de notre république. Nous, le peuple, avons le droit de choisir nos représentants, que la Silicon Valley approuve ou non », pour le gouverneur.

L’enquête demandée par le gouverneur vise à savoir si cet avantage accordé par Facebook, a pu favoriser certains élus de Floride lors de différents scrutins locaux ou régionaux.©Dzaleu.com

je-m-abonne-a-dzaleu-button
retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :