Actualités, Grand angle, NEWS

Coup d’Etat militaire en Guinée : Alpha Condé aux arrêts, quelle analyse?

Coup d’Etat militaire en Guinée : Alpha Condé aux arrêts, quelle analyse?

Stupeur en République de Guinée dimanche 5 septembre, avec un coup de force militaire qui semble avoir pris les Guinéens de cours. Toutefois, au lendemain de ce coup d’Etat, la situation reste confuse.

Dès le matin, d’intenses coups de feu étaient entendus et vers 16 heures depuis la télévision nationale, le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya a annoncé la dissolution de la Constitution et des institutions.

« Nous avons décidé aussi de dissoudre le gouvernement et [de] la fermeture des frontières terrestres et aériennes », a déclaré le chef des putschistes.

Rejoignez-nous sur Telegram
Reinfo et société : @dzaleumedia 
Vidéos archives : @dzaleumediavideos
Styles de vie : @dzaleumag 
Langue Beti : @dzaleu_ekang

Quelle analyse poser sur cette nouvelle prise de pouvoir par les armes en Afrique francophone?

Direction la chaîne panafricaine Afrique Media, qui a commis plusieurs émissions sur ce coup de force militaire depuis dimanche.

C’est le cas avec le débat panafricain du 5 septembre. Pour certains panelistes, la main de Paris ne serait pas loin. Ils rappellent à ce sujet que Mamady Doumbouya, le nouvel homme fort de Conakry, est un ancien légionnaire de l’armée française, par ailleurs marié à une Française.

Ils soulignent qu’il est revenu en Guinée en 2018, avant de devenir le commandant du Groupement des forces spéciales (GPS). Poste où il a été nommé par Alpha Condé dont il vient de provoquer la chute. Depuis plusieurs semaines, le chef de la GPS était engagé dans un bras de fer avec le président de la République, contestant son autorité.

Ils remarquent aussi qu’Alpha Condé manifestait de plus en plus la volonté de trouver d’autres partenaires autres que la France. Un désir de diversification et d’affranchissement de ses anciens alliés de la Françafrique, qui aurait joué dans la balance.

D’autres analystes vont à contre-courant de cette position. Pour eux, en se présentant pour un troisième mandat controversé fin 2020, Alpha Condé a encore plus fragilisé sa position. Surtout, ils invitent les présidents africains à se rapprocher de leurs peuples dès le début de leur mandat et non en fin de mandature, lorsque les rapports entre eux et leurs alliés occidentaux se délitent.

Rejoignez-nous sur Telegram
Reinfo et société : @dzaleumedia 
Vidéos archives : @dzaleumediavideos
Styles de vie : @dzaleumag 
Langue Beti : @dzaleu_ekang

Et l’opinion africaine?

La situation demeure peu lisible pour présumer de l’orientation que prendra ce nouveau coup d’Etat. Va-t-on assister à un scénario à la malienne où Assimi Goïta par exemple est largement apprécié par la population, cette dernière ayant d’ailleurs été un acteur-clé dans l’arrivée des militaires au pouvoir à Bamako. A première vue non, le peuple guinéen lui-même a été pris de court.

Plusieurs heures après le coup d’Etat, la situation demeure encore confuse en Guinée.

Les putschistes disent détenir le président de la République, le ministère de la Défense de son côté affirme les avoir repoussé. Des combats auraient toujours lieu dans le pays entre les forces loyales au président, et les putschistes.

Du côté de la communauté internationale, les condamnations ont été unanimes.

L’Union africaine appelle à une réunion d’urgence, le secrétaire général de l’ONU demande la libération d’Alpha Condé. Tout comme Paris qui s’est exprimé via un communiqué du Quai d’Orsay. De simples manœuvres politiques, pour l’opinion panafricaine en général très critique contre l’Union africaine, vue comme un prolongement de l’UE (un de ses principaux financeurs).

Un couvre-feu a été instauré en Guinée depuis dimanche soir, et ce, jusqu’à nouvel ordre.©Dzaleu.com

je-m-abonne-a-dzaleu-button
. DZALEU.COM .
Newsletter Dzaleu.com : abonnez-vous pour ne rien manquer !
retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :