Actualités, NEWS

Régionales 2020 au Cameroun : Elecam rejette 18 listes

Vote et élection - Afrique

Régionales 2020 au Cameroun : Elecam rejette 18 listes

Parmi les listes retoquées par Elections Cameroon, la moitié (soit 9) concerne la candidature des délégués de département, et l’autre moitié la candidature liée au commandement traditionnel.

Pour les conseillers départementaux, il s’agit des listes de UPC dans la Vina (Adamaoua), le Nyong et Kelle (Centre) et le Wouri (Littoral), du FDC dans la Mefou et Akono, du BRIC dans le département des Bamboutos (Ouest) et du NDP dans la Mifi (Ouest).

Pour le pouvoir traditionnel, neuf circonscriptions sont concernées dans l’Adamaoua, l’Extrême-Nord, l’Ouest, le Nord-Ouest et le Sud-Ouest (régions anglophones). Les candidats ont jusqu’au 7 octobre pour déposer une requête.@dzaleu.com

Azania (recueil de nouvelles) Minsili Zanga Mbarga - Librinova juillet 2020

Au total, 106 listes introduites par 16 partis politiques, ont été acceptées par le Conseil électoral. Concernant les listes de candidature pour le commandement traditionnel sur le plan national, 111 ont été acceptées après examen et vérification par les membres du Conseil électoral.

L’accent était notamment mis sur la représentation sociologique, pour les délégués de département, et la justification des statuts de chefs traditionnels de 1er, 2e, et 3e degré pour le commandement traditionnel.

Motifs des rejets des 18 listes

Pour la Vina, le Conseil électoral parle d’une liste incomplète, d’un défaut de présentation de l’attestation d’investiture et le défaut de cautionnement. Dans la Mefou et Akono, l’on évoque l’absence de bulletin No 3, absence de certificat de domicile et d’extrait d’actes de naissance pour certains candidats.

Le Nyong et Kelle, le dossier du candidat UPC ne contient pas l’investiture du parti. Même motif relevé dans le Nyong et So’o. On y relève aussi, le non respect du genre et le défaut de cautionnement entre autres.

Par rapport à la circonscription du Wouri, une liste de candidats ne respecte pas les exigences de mixité sociologique. Dans les Bamboutos et la Mifi, le non paiement de cautionnement par les candidats est l’unique motif retenu contre le BRIC.

Rejets dans le commandement traditionnel

Ici, 9 listes de candidature ont été également mises de côté par le Conseil électoral. Les circonscriptions concernées sont:

  • – Mbere (région de l’Adamaoua), motif: liste incomplète. L’arrêté d’homologation d’un candidat n’est pas daté,
  • – Mayo-Danay (région de l’Extrême-Nord), à cause du défaut d’acte d’homologation d’un candidat,
  • – Bui (Nord-Ouest), défaut d’acte d’homologation d’un candidat,– Donga Mantung, liste incomplète,
  • – Menchum, liste incomplète,– Momo, défaut d’acte d’homologation et liste incomplète,
  • – Menoua (région de l’Ouest), liste incomplète,
  • – Meme (Sud-Ouest), défaut d’acte d’homologation de la tête de liste. – Source : CRTV News
retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :