Actualités, NEWS

Côte d’Ivoire : le représentant de l’ONU en faveur d’élections apaisées

Carte de la Côte d'Ivoire

Côte d’Ivoire : le représentant de l’ONU se prononce en faveur d’élections apaisées

La Côte d’Ivoire élira son nouveau président le 31 octobre, un scrutin sous haute tension. En effet, la troisième candidature d’Alassane Ouattara suscite depuis août, de vifs remous. Pour l’opposition et une partie des Ivoiriens, M. Ouattara ne devrait pas se représenter. Faux, rétorque son camp, qui estime qu’une troisième candidature d’Alassane Ouattara n’est pas anticonstitutionnelle.

Mais, le rejet des candidatures de Laurent Gbagbo et de Guillaume Soro, est venu envenimer un climat pré-électoral déjà marqué par plusieurs violences. On estime à une quinzaine, le nombre de personnes mortes dans des manifestations pour ou contre un troisième mandat de M. Ouattara.

Azania (recueil de nouvelles) Minsili Zanga Mbarga - Librinova juillet 2020

Aussi, la libération d’une dizaine de proches de Guillaume Soro, a été saluée comme un geste d’apaisement

L’ex-Premier ministre et ex-chef rebelle est en rupture avec son mentor depuis décembre 2019. Actuellement en exil, Guillaume Soro est sous le coup d’un mandat d’arrêt de son pays, qui l’empêche de rentrer en Côte d’Ivoire.

Pour le représentant spécial des Nation unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, la prochaine présidentielle ivoirienne doit veiller à être « pacifique et inclusive. » M. Mohamed Ibn Chambas s’exprimait au terme d’une visite de travail effectuée en Côte d’Ivoire. Celle-ci s’est achevée dimanche 27 septembre.

Le représentant de l’Onu s’est félicité de la libération de certains prévenus, un « geste bienvenu » selon lui. Mohamed Ibn Chambas espère que d’autres mesures d’apaisement suivront.

Même appel à l’apaisement du côté du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH)

Cet organisme public s’inquiète de ce qu’il considère comme de « graves menaces sur la paix sociale » à l’approche du 31 octobre. Aussi, le CNDH appelle les Ivoiriens de quelque bord qu’ils soient, à un « dialogue inclusif. »©Dzaleu.com – O.B.

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :