Actualités, NEWS

Année scolaire 2020-2021 : Le Cameroun garde le cap sur l’e-learning

Une école au Cameroun

Année scolaire 2020-2021 : Le Cameroun garde le cap sur l’e-learning  

L’enseignement à distance reste d’actualité au Cameroun pour la nouvelle année scolaire. C’est l’une des annonces majeures du ministre des enseignements secondaires, Nalova LYONGA. C’était à l’occasion du lancement de l’année scolaire 2020-2021. La rentrée des élèves aura lieu le lundi 5 octobre au Cameroun. Mais la rentrée pédagogique a eu lieu mercredi 23 septembre.

Digitalisation, enseignement virtuel, système de mi-temps dans certains établissements. Il s’agit de ceux ne pouvant répondre à l’exigence de 50 élèves maximum par classes. L’arrivée de l’agriculture et de l’environnement dans les programmes scolaires, voilà quelques unes des nouveautés attendues.

Côté sécurité, le principe des caméras de surveillance devrait se vulgariser. Une façon de répondre aux inquiétudes des parents, alors que des actes d’agression d’élèves envers les professeurs ont défrayé la chronique. ©Dzaleu.com

Azania (recueil de nouvelles) Minsili Zanga Mbarga - Librinova juillet 2020

2020-2021, une année qui sera caractérisée par un changement profond dans le système éducatif camerounais

Pour cette rentrée pédagogique couplée à une cérémonie solennelle, les travaux avaient pour thème : Gestion pédagogique de l’année scolaire 2020-2021. Ils ont connu la présence massive des responsables du ministère des enseignements secondaires ainsi que d’autres acteurs de la communauté éducative nationale.

C’est le lycée technique de Nkolbisson qui a été choisi pour cette rencontre qui a donc définitivement mis sur les roulettes la nouvelle année scolaire dont le début est fixé au 05 Octobre 2020.  

La digitalisation reste de rigueur

Ainsi que l’a laissé entendre le ministre des enseignements secondaires. Pour Nalova LYONGA en effet, la survenue de la Covid-19 est venue bousculer les habitudes. Il est donc plus que jamais impérieux que les pratiques en matière d’enseignement puissent également s’inscrire dans l’ère du temps.    

C’est pourquoi le ministre des enseignements secondaires a tenu à se féliciter de la longueur d’onde gagnée par notre système éducatif en matière de digitalisation au plus fort de la pandémie.

Bien que les taux de réussite aux examens soient à la baisse cette année, elle s’est dit satisfaite des résultats ainsi obtenus, qui auraient pu être “catastrophiques”, n’eurent été les enseignements à distance organisés par son département ministériel et diffusés à la Crtv.

La digitalisation, qui a fait ses preuves pendant le confinement, va se poursuivre

C’est ce qu’a rappelé la ministre. Un système appelé décidément à évoluer dans le sens de barrer la voie à la propagation de la pandémie de la Covid-19. D’où le retour annoncé également par le ministre du système de mi-temps dans certains établissements.

Il s’agira notamment de ceux qui ne pourront pas répondre aux exigences de 50 élèves par classe. La journée de classe sera alors répartie en trois parties : le matin, l’après-midi et le soir.  

Sur un autre plan, le patron des enseignements secondaires a estimé qu’il était temps de rendre les élèves plus actifs à travers l’introduction des filières professionnelles. L’agriculture et l’environnement feront ainsi leur apparition dans les emplois du temps.  

Le renforcement du dispositif sécuritaire a également été évoqué avec la vulgarisation des caméras de surveillance, de même qu’un état de propreté impeccable et permanent des toilettes sera exigé au sein des établissements.
Source : CRTV News http://www.crtv.cm/2020/09/annee-scolaire-2020-2021-lenseignement-a-distance-reste-dactualite/

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :