Actualités, NEWS

Cameroun et crise du NoSo : les leaders femmes dénoncent les atrocités

Cameroun - Cameroon - Ongola Ewondo - Yaoundé map carte panneau

Cameroun et crise du NoSo : les leaders féminins dénoncent les atrocités contre les femmes

Les femmes et les enfants sont parmi les victimes les plus touchées de la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun. La situation préoccupante a incité plus de 200 femmes de différents horizons à dire «non» aux attrocités perpétrées contre les femmes.

Les femmes ont convergé sur l’esplanade de la mairie de Yaoundé, le 1er septembre 2020, lors d’une réunion organisée par le Ministère de l’autonomisation des femmes et de la famille.

Depuis plus de quatre ans, des vidéos de femmes enlevées, déshabillées, humiliées, réduites en esclavage, torturées, violées, assassinées, mutilées, décapitées, massacrées et enterrées vivantes par des combattants séparatistes sont récurrentes sur les plateformes de médias sociaux.

Les femmes leaders se sont souvenues des femmes qui sont devenues la cible d’une barbarie hideuse; Florence Ayafor, Comfort Timassam, Mbah Treasure et bien d’autres perdus dans le sort d’actes méprisables. Ces femmes n’ont commis aucun crime, mais ont payé le prix ultime avec leur sang.

Déshumanisées et piratées à mort, les femmes laissent derrière elles des enfants rendus orphelins par les meurtres brutaux. Les femmes laissaient derrière elles des veuves, frappées par la cruauté, des familles dont le cœur saignait de la prospérité de la sauvagerie.

Prenant la parole lors de l’événement, Mme Marie Therese Abena Ondoa, Ministre de l’autonomisation des femmes et de la famille, a rappelé certains traités sur les droits des femmes. Elle a fait référence à la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes (CEDAW) qui interdit toute forme de violence à l’encontre des femmes. Source : CRTV News

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :