Actualités, NEWS

Mali : 43 soldats français tués depuis le lancement de Serval et Barkhane

Mali : 43 soldats français tués depuis le lancement de Serval et Barkhane

Le nombre de soldats français tués à ce jour s’élèvent à 43 depuis 2013. Jeudi 23 juillet, un soldat de Barkhane a été tué à Gossi au Centre du Mali. C’était lors d’un engagement contre les terroristes. D’après le communiqué de Florence Parly, ministre des armées, le véhicule blindé où se trouvait le soldat « a sauté au contact d’un véhicule suicide chargé d’explosifs. »  

Le soldat tué avait 26 ans. Il s’agit d’un Français d’origine malgache, Tojohasina Razafintsalama

Né le 20 octobre 1994 à Mahazarivo à Madagascar, il était engagé depuis deux ans.  L’Élysée en réagissant à ce décès, a salué le courage des soldats français engagés au Mali.

L’armée française est présente au Mali à travers la force Barkhane, elle-même ayant remplacé l’opération Serval de 2013. Mais, depuis près de sept ans, l’insécurité dans la région n’a pas pris fin. Au contraire, elle a gagné les pays limitrophes comme le Burkina-Faso et le Niger. Ces dernières années, l’armée française au Sahel a été prise à partie par les populations, qui questionnent sa présence et son efficacité à mettre fin au terrorisme.  

Jeudi 23 juillet, un soldat de Barkhane a été tué à Gossi (Centre du Mali) lors d’un engagement contre les terroristes. D’origine malgache, le soldat tué avait 26 ans. Ce qui porte aujourd’hui à 43 le nombre de soldats français tués au Mali depuis l’arrivée des militaires français dans ce pays du Sahel. ©Dzaleu.com

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :