Actualités, NEWS

Lesotho : le nouveau Premier ministre en proie à une fronde interne

Afrique australe carte

Lesotho : le nouveau Premier ministre en proie à une fronde interne qui menace la coalition au pouvoir

Moeketsi Majoro a été nommé Premier ministre à l’issue de la longue crise qui a entrainé la démission de Thomas Thabane. Ce dernier intéresse la justice dans l’enquête sur le meurtre de sa première femme. En effet, la seconde épouse de l’ex-Premier ministre, Maesaiah Thabane, est accusée d’avoir été le commanditaire de ce meurtre.  

Tout remonte à l’année 2017. Investi Premier ministre, Thomas Motsoahae Thabane se retrouve au cœur d’un mini-drame : laquelle de ses femmes l’accompagnera à la cérémonie d’investiture. Pour la justice, cet honneur doit revenir à Lipolelo Thabane, l’ex-épouse, malgré le divorce difficile en cours. En effet, tant que ce dernier n’est pas finalisé, c’est Lipolelo Thabane qui a statut de First Lady. Mais, la veille de la cérémonie, Lipolelo Thabane est assassinée. Peu de temps après, Thomas Thabane épouse enfin au civil Maesiah Thabane.  

Le 20 mai, Moeketsi Majoro, 58 ans et jusque-là ministre des Finances, est devenu le nouveau Premier ministre

Mais à peine deux mois après, Moeketsi Majoro est face à une forte opposition au sein de l’ABC (All Basotho Convention). Parti du Premier ministre, l’ABC est membre de la coalition qui dirige actuellement le Lesotho.  

En cause, la possible inculpation de Thomas Thabane dans le cadre de l’enquête sur la mort de sa première femme. Pour certains députés de l’ABC fidèles à l’ex-Premier ministre, le poursuivre en justice est une mauvaise idée. Aussi menacent-ils d’une fronde encore plus poussée, qui pourrait conduire à l’éclatement de la coalition.  

Pendant ce temps, Thomas Thabane, 83 ans, serait actuellement réfugié en Afrique du Sud voisin. Sa femme Maesaiah Thabane, attend son procès après sa remise en liberté conditionnelle le 8 juillet. Pire, deux hauts fonctionnaires nommés par l’ex-Premier ministre, refuseraient de quitter leurs postes, comme demandé par le nouveau chef de l’exécutif. ©Dzaleu.com  

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :