Actualités, NEWS

Cameroun : non, le gouvernement ne négocie pas avec les ambazoniens

Armée camerounaise - BIR (Bataillon d’intervention rapide)

Cameroun : non, le gouvernement ne négocie pas avec les ambazoniens. C’est ce qui ressort d’un communiqué du ministère de la Communication

Le gouvernement camerounais négocierait-il avec les sécessionnistes des zones anglophones ? La rumeur a alimenté la Toile camerounaise depuis la semaine dernière. Elle est venue d’une sortie jeudi d’Ayuk Tabe, leader sécessionniste. Actuellement emprisonné à Yaoundé, il a déclaré qu’une rencontre secrète avait eu lieu entre 9 ambazoniens et le pouvoir.

Dans un communiqué daté du 6 juillet, Emmanuel Sadi dément. D’après le ministre de la communication, l’information largement commenté en ligne depuis le 2 juillet, « n’est pas conforme à la réalité. »  

Disponibilité des autorités camerounaises    

« Le gouvernement camerounais réaffirme sa disponibilité à rechercher des solutions pacifiques à la crise (…) notamment par le dialogue », écrit le ministre.

« Il est par conséquent ouvert aux différents contacts, initiatives et propositions allant dans ce sens, dans le respect de l’unité nationale, et de l’intégrité du territoire camerounais. », continue le communiqué.

Les appels à l’arrêt des atrocités envers les populations demeurent  

« Le gouvernement lance de nouveau un appel aux groupes armés, pour qu’ils cessent les atrocités contre les populations civiles ainsi que la destruction des infrastructures de développement et répondent favorablement à l’offre de paix du Chef de l’État, S.E. Paul Biya », poursuit Emmanuel Sadi.

« Les forces de défense et de sécurité, dans le respect des lois et règlements de la République, continueront quant à elles à accomplir, avec professionnalisme, leur devoir de protection des citoyens et de leurs biens », conclue le communiqué. ©Dzaleu.com

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :