Actualités, NEWS

Dégradation de la fresque de Stains : le maire va porter plainte contre X

Fresque hommage à Adama Traore et George Floyd (Stains - France)

Dégradation de la fresque de Stains : le maire va porter plainte contre X

La fresque contre le racisme et les violences policières a été peinte et exposée à Stains en proche banlieue parisienne (Seine-Saint-Denis). Elle représente les visages de l’Afro-américain George Floyd, tuée par un policier blanc mai dernier. A côté, le visage d’Adama Traoré, jeune Français d’origine malienne mort après son interpellation en 2016.

La fresque a été recouverte de graffitis dégradants dans la nuit du samedi 4 au dimanche 5 juillet, selon la préfecture. Sur des images diffusées par BFMTV, on peut lire des mots comme « Extorsion », « Stop aux Traoré », « Braqueurs de femmes enceintes », etc.

Plainte contre X pour dégradation d’un bien public et restauration en vue de l’oeuvre

Azzedine Taïbi, maire communiste (PCF) de Stains, a réagi face à cette dégradation. Une plainte contre X va être déposée, selon l’édile, qui juge ces dégradations « indignes à l’égard de ces deux figures qui illustrent la fresque et sont décédées. »

Oeuvre du collectif Art, la fresque a été inaugurée le 18 juin par le comité « La vérité pour Adama », en présence d’Assa Traoré. Et depuis, elle suscite de violentes réactions,e n commençant par celles de la police. C’est le cas du syndicat de policiers Alliance. Ce dernier avait saisi le préfet, pour demander que soit retirée une partie du message de l’oeuvre d’art.

Azzedine Taïbi a aussi fait savoir qu’il allait contacter le collectif Art, pour une éventuelle restauration de la fresque.

George Floyd a été tué en direct par Derek Chauvin, policier blanc. La scène, filmée par une adolescente, a suscité indignation et colère. S’en suivront de violentes émeutes aux Etats-Unis. Malgré la présence des images, Derek Chauvin au départ a été inculpé pour simple homicide. Cette décision avait accentué les émeutes. Il a finalement été inculpé pour meurtre, et ses collègues présents lors de l’arrestation, pour complicité.

Adama Traoré, qui fêtait son anniversaire, avait été interpellé par des gendarmes, avant de décéder durant le court trajet vers la gendarmerie. Depuis quatre ans, sa famille demande que justice soit faite sur cette mort suspecte. ©Dzaleu.com

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :