Actualités, NEWS

Ethiopie : le meurtre d’un artiste Oromo entraîne des dizaines de morts

Hachalu Hundessa, artiste Oromo assassiné en Ethiopie le 29/6/20

Ethiopie : le meurtre d’un artiste militant Oromo entraîne des dizaines de morts

Hachalu Hundessa, chanteur très poplaire en Ethiopie, a été tué par balle le lundi 29 juin. Ce meurtre a entrainé de nombreuses violences dans le pays, avec un bilan estimé à 166 morts. Âgé de 35 ans, Hachalu Hundessa était un artiste militant Oromo. Il a finalement été enterré à Ombo sa ville natale et non à Addis-Abeba.

L’Ethiopie est un pays fédéral dont les trois grands groupes sont les Oromo, les Tigréens et les Amharas.

Les Oromo sont l’ethnie majoritaire d’Ethiopie, avec près de 26 millions de personnes. On les retrouve aussi en Somalie et une partie du Kenya. Ils se plaignent d’être marginalisés économiquement et politiquement depuis l’avènement de l’ex-empereur Menelik II. Addis-Abeba (Fifinne en Oromo), est située sur les terre Oromo, mais avec un statut spécial.

Exacerbation des violences ethniques après la mort d’Hachalu Hundessa

Des manifestations organisées en Oromia ont débouché sur des heurts violents avec la police, celle-ci étant accusée d’avoir tiré sur les manifestants. Mohammed Jawar, fondateur du puissant réseau médiatique Oromo Network Media, a été arrêté. Selon la police fédérale, lui et un groupe de personnes auraient tenté de ramener la dépouille d’Hachalu Hundessa afin qu’elle soit enterré à Finfinne.

Au départ fervent soutien du Premier ministre ethiopien Abiy Ahmed (de père Oromo), Mohammed Jawar a fini par devenir un de ses plus grands dénonciateurs. Selon ce dernier ainsi que plusieurs nationalistes Oromo, Abiy Ahmed ne défendrait pas assez les intérêts de la communauté Oromo.

Membre du Congrès fédéraliste oromo (OFC), Mohammed Jawar a 34 ans. Il est l’un des têtes de proue de l’arrivée au pouvoir d’Abiy Ahmed, tout Premier ministre d’origine Oromo en Ethiopie. En effet, c’est suite à des manifestations antigouvernementales que ce dernier arrive au pouvoir en 2018. Hachalu Hundessa, artiste très engagé pour sa communauté, avait aussi été un des porte-étendards de ces manifestations.©Dzaleu.com

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :