Actualités, NEWS

Adama Traore : manifestation géante à Paris pour réclamer justice

"Justice pour Adama" : manifestation géante à Paris pour Adama Traoré

Adama Traore : manifestation géante à Paris pour réclamer justice

Jeune Français d’origine malienne, Adama Traoré est mort le 19 juillet 2016 peu après son interpellation par les gendarmes. C’était en banlieue parisienne (95). Ce soir-là à Beaumont-sur-Oise, le frère d’Adama Traoré est poursuivi par la police dans le cadre d’une enquête. Adama, qui l’accompagne et fête ce jour ses 24 ans, se réfugie chez un riverain. Les gendarmes le retrouvent et se mettront à plusieurs sur le jeune homme. Malgré ses suppliques sur le fait qu’il a du mal à respirer, la police le menotte et le jette dans le fourgon. Pendant, le trajet, Adama perd connaissance, il ne pourra jamais être réanimé.

Une enquête avec pour seuls témoins les gendarmes

Depuis bientôt quatre ans, la famille d’Adama Traoré réclame justice. Trois expertises médicales ont déjà été ordonnées dans l’enquête. La dernière dont les conclusions ont été rendues publiques le 29 mai 2020, réfute qu’Adama soit mort par « asphyxie positionnelle. »

Cette thèse écarte la responsabilité des gendarmes sur la mort du jeune homme. L’expertise conclue aussi à une mort par « œdème cardiogénique. » Or, mercredi 3 juin, la famille d’Adama Traoré a fourni une expertise indépendante. Celle-ci conclue à « une asphyxie positionnelle induite par le plaquage ventral », et incrimine donc directement les gendarmes.

Fin 2018, la justice concluait à un non-lieu et les gendarmes n’écopaient d’aucune mise en examen. Mardi 2 juin, près de 20 000 personnes selon les médias se sont réunies devant le Palais de justice parisien pour réclamer justice pour Adama. A leur tête, Assa Traoré, sœur aînée du jeune Franco-malien. Selon elle, ce sont près de 80 000 personnes qui étaient devant le palais de justice de Paris.

Retransmise par plusieurs Facebook live, la manifestation parisienne s’est achevée par des incidents entre policiers et foule

Réaction d’Assa Traore sur RFI : « Le comité Adama organise des manifestations depuis quatre ans, tous nos événements se passent dans la plus grande des normalités. Le fait d’avoir interdit la manifestation, d’avoir mis des policiers face aux manifestants, d’avoir eu des policiers qui sont montés sur le toit du tribunal pour jeter des projectiles, tout cela c’est de la responsabilité du préfet Lallement. C’est lui qui a décidé d’envoyer des policiers attaquer les manifestants. »

Âgée de 35 ans, Assa Traore a crée une association pour que justice soit rendue à son frère. Elle est à ce jour auteure de deux livres (Lettre à Adama et Combat Adama). Depuis quatre ans, elle ne ménage aucun effort afin que justice soit rendu à son frère. Adama Traoré aurait eu 28 ans cette année. ©Dzaleu.com

Azania (recueil de nouvelles) Minsili Zanga Mbarga - Librinova juillet 2020
retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :