Actualités, NEWS

Cameroun : L’opposant Jean-Jacques Ekindi rejoint le RDPC

Logo du RDPC parti politique (Cameroun)

Cameroun : L’opposant Jean-Jacques Ekindi rejoint le RDPC

Dans la vie politique camerounaise, le passage d’opposants vers le parti au pouvoir vient une fois de plus de se confirmer. Jean-Jacques Ekindi, figure bien connue de l’opposition camerounaise, vient de rejoindre le rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC).

Jean-Jacques Ekindi est le fondateur du Mouvement progressiste (PM) qu’il avait fondé au début de la décennie 90. Avec l’arrivée du multipartisme, Jean-Jacques Ekindi, jusque-là membre du RDPC, avait en effet quitté le parti de la flamme, pour fonder sa propre formation.

Azania (recueil de nouvelles) Minsili Zanga Mbarga - Librinova juillet 2020

Surnommé « Le chasseur du lion », il aura marqué la scène politique camerounaise par sa constance. Cinquième à la présidentielle de 1992, ce fils du Littoral finira par être élu député. mais, lors du dernier scrutin législatif et municipal de février 2020, l’Honorable n’a pas été reconduit à l’Assemblée nationale, s’en sortant avec un poste de Conseiller municipal.

Fervent adepte comme Cabral Libii, d’une coalition de l’opposition rejetée par Maurice Kamto, Jean-Jacques Ekindi vient de jeter l’éponge. Lors de sa conférence de presse pour expliquer son ralliement au RDPC, l’ancien opposant a déclaré à la presse que compte tenu de l’échec de l’opposition, il allait désormais œuvrer à la construction du Cameroun de l’intérieur, à savoir avec le parti au pouvoir.

Jean-Jacques Ekindi va plus loin que d’autres opposants qui se sont rangés à l’instar de Jean De Dieu Momo (Ministre délégué à la Justice) ou Paul Eric Kingue (ex-allié du MRC de Maurice Kamto). Jean-Jacques Ekindi a en effet démissionné de la présidence de son parti pour se consacrer uniquement au RDPC. ©Dzaleu.com

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :