Actualités, NEWS

Le Cameroun lance la fabrication de chloroquine et azithromycine

Santé laboratoire

Le Cameroun lance la fabrication de chloroquine et azithromycine

Parmi les mesures de Yaoundé pour lutter contre la crise du Covid-19, figure la fabrication locale de médicaments. Il s’agit de la chloroquine et de l’azithromycine, deux médicaments qui vont être produits au Cameroun sous hautes instructions du président de la République (Paul Biya, Ndlr).

Alors qu’en Occident la controverse sur la chloroquine n’en finit plus, ailleurs, en Afrique notamment, certains pays n’ont pas attendu et exploitent depuis longtemps cette piste. Dès le début des premiers cas dans e pays venus avec des repatriés d’Europe, le protocole camerounais s’est appuyé sur ce médicament dont la molécule est administré aux Africains depuis des décennies pour lutter contre les accès palustres. Une partie de l’opinion africaine, face à la polémique, en appelle d’ailleurs à interroger les organismes internationaux qui ont largement diffusé la chloroquine en Afrique.

Sur le terrain, l’Afrique subsaharienne, Cameroun notamment, se perd pas en tergiversations. Sous la houlette du ministère de la Recherche, le pays va produire de la chloroquine et l’azithromycine (un antibiotique), conformément aux mesures de lutte contre le Covid-19.

Le Cameroun compte à ce jour plus de 800 cas, et 14 décès pour plus d’une soixantaine de guéris. Dès ce lundi 13 avril, le port du maque est obligatoire dans tout le pays.©Dzaleu.com

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :